Actualités

Éducation - PSAC 2019 : dates modifiées, parents chamboulés

Photo d'illustration

Depuis que les examens du Primary School Achievement Certificate ont été repoussés d’une semaine, des parents oscillent entre incompréhension et consternation. La nouvelle configuration vient chambouler leurs plans. Ils parlent d’amateurisme puisque le calendrier initial avait déjà été avalisé par le Conseil des ministres.

Parents, écoliers et instituteurs pataugent dans l’incompréhension. Ils ne comprennent pas la soudaine décision de repousser les examens du Primary School Achievement Certificate (PSAC) d’une semaine. Initialement prévus du 22 au 25 octobre, ils se tiendront finalement du 29 octobre au 4 novembre. Un préposé du ministère a toutefois indiqué qu’il faudra attendre que les nouvelles dates soient avalisées par le Conseil des ministres.

La décision de repousser les examens a été prise le vendredi 12 juillet pendant une rencontre qui aura duré moins de 30 minutes et qui réunissait des officiers du ministère de l’Éducation et des syndicats. Certains parents sont d’autant plus perdus que le formulaire qu’ils ont reçu la veille, soit le 11 juillet, leur demandant d’inscrire leur enfant en Grade 7 pour un collège l’année prochaine, fait mention des dates initialement décidées, c’est-à-dire du 22 au 25 octobre.

Incompréhension

Outre le sentiment d’incompréhension qu’ils ressentent, les parents sont exaspérés. Il est pour habitude que la plupart fassent valoir leurs congés s’ils ont des enfants qui prennent part aux examens du PSAC. C’est encore le cas cette année. Richard, employé dans une entreprise privée, a demandé à être en congé du 22 au 25 octobre. Sauf qu’avec la nouvelle configuration, il ne sait pas comment reprogrammer ses jours de congé. « D’habitude, chaque employé indique les dates auxquelles il compte prendre ses congés. J’ai pris les miens en fonction du premier calendrier décidé et avalisé au Conseil des ministres. Maintenant tout est chamboulé », s’indigne-t-il.  « Le ministère nous remboursera-t-il les billets d’avion que nous avons déjà achetés ? » se demande Roshan, dont la fille fréquente une école de la capitale.

Il avait prévu de se rendre avec sa famille à Dubayy le 27 octobre. Cette date a été choisie en fonction du calendrier initial avalisé par le Conseil des ministres le 3 mai dernier.  Il n’est pas le seul à qui ce changement déplaît. Il semblerait que le ministère soit en présence de la demande d’un parent qui a rapporté que cela lui pose problème. Il envisagerait même de porter l’affaire devant la justice.

« Avec ce nouveau calendrier c’est un stress qui ne finit pas… » confie Sonia, dont un proche se marie le 26 octobre. « Nous nous sommes basés sur le calendrier déjà avalisé pour fixer la date du mariage de mon neveu, soit le lendemain des examens. Il est prévu que mon fils et ma nièce, qui prennent part aux examens du PSAC, soient garçon et fille d’honneur à ce mariage », déplore la mère âgée d’une trentaine d’années.


La ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun réagit

« On m’a informée qu’il y a des parents qui avaient demandé à étendre le calendrier afin de permettre aux écoliers de mieux se préparer. Les employés du ministère et les pédagogues ont dû faire leur travail. Je leur fais confiance. »


Chiffre

18 106. C’est le nombre de candidats qui prendront part aux examens du PSAC 2019.


Nouveau calendrier*

  • 29 octobre - Français
  • 30 octobre - Anglais
  • 31 octobre - Langues asiatiques, Arabic et Kreol morisien
  • 4 novembre - Mathématiques  
  • 13 décembre - Résultats
  • 20 décembre - Re-Assessment dans un Core Subject
  • 27 décembre - Résultats des Core Subjects  

Les dates n’ont pas encore été avalisées par le Conseil des ministres

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective