Live News

Éducation - Collèges : le nouveau Timetable doit être distribué d’ici vendredi

Les recteurs des collèges d’État et du privé ont fort à faire depuis que le ministère de l’Éducation a revu sa copie concernant une reprise des classes sur cinq jours. Ils ont jusqu’au vendredi 15 octobre 2021 pour concevoir un nouveau Timetable à l’intention des élèves qui auront classe en présentiel à une fréquence plus régulière à partir du lundi 18 octobre 2021. Ce Timetable sera appliqué du lundi 18 octobre au 17 décembre. 

Les responsables des établissements devront avoir remis le document aux enseignants et aux collégiens d’ici vendredi. Les données devront indiquer le déroulé d’une journée de travail. Il s’agirait du 4e Timetable en préparation depuis le début de la nouvelle année scolaire qui remonte au 14 juin dernier. 

C’est l’annonce faite par la ministre de l’Éducation Leela Devi Dookun-Luchoomun le jeudi 7 octobre qui a rebattu les cartes. Ce jour-là, elle a indiqué que les autorités ont décidé de revoir leur copie et que les élèves n’auront pas cours tous les jours. Elle a dressé une liste de jours où ces derniers sont attendus en classe. Après cette annonce, les recteurs ont reçu des circulaires et des rencontres ont eu lieu en ce sens avec les autorités. 

Le recteur d’un collège d’État du Sud soutient que ses collègues et lui avaient déjà préparé un emploi du temps en fonction de la première annonce de la ministre à l’effet que les classes reprendraient sur cinq jours à partir du lundi 18 octobre. Le pédagogue Basheer Taleb fait, pour sa part, ressortir que le temps est limité. 

« La difficulté dans la préparation d’un nouvel emploi du temps découle du ‘rush’ où il faut tout changer. Nous faisons de notre mieux pour le distribuer au plus tard ce vendredi, mais il est clair que le plus tôt sera le mieux », ajoute-t-il. 

Il se demande quels sont les gains à long terme. « Si nous voulions être prudents à cause de la présence de cas de COVID-19 dans la communauté, nous aurions dû maintenir les classes alternées », estime-t-il. Pour lui, ce changement n’en vaut pas la peine. « Il y a des jours où nous aurons un grand nombre d’élèves à gérer. Le problème est plutôt d’ordre administratif », avance-t-il. 

De son côté, Didier Moutou, recteur du collège Bhujoharry de La-Tour Kœnig, souligne qu’avec les nouvelles modalités, il faut compter neuf périodes additionnelles. « Cette situation est un avantage pour les élèves puisqu’ils auront davantage de temps d’apprentissage avec un jour additionnel.

Toutefois, nous aurions souhaité que le calendrier retourne à la normale pour les élèves qui devront prendre part aux examens nationaux et internationaux », explique-t-il.  

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !