Live News

Éducation : 36 recommandations pour améliorer le secteur

36 recommandations figurent dans le rapport du PRB pour le ministère de l’Éducation. Les autorités se fixent pour objectif de maintenir les cours en ligne. D’ailleurs, durant le confinement, des cours étaient dispensés soit à la télévision nationale, soit par la technologie. Faisant face à ce problème, les responsables ont tout fait pour maintenir les examens académiques tant sur le plan national qu’international.  

Au niveau du primaire, mention est faite pour la création d’un Primary School Educator pour la matière de l’informatique et que le poste de ICT Support Officer disparaisse au fur et à mesure. Au niveau des écoles de la Zone d’Éducation Prioritaire (ZEP), il est question que l’allocation mensuelle de Rs 2 000 payée aux maîtres d’écoles, qui ont aussi géré des unités du préscolaire au sein de leur école, puisse continuer. Selon la recommandation 16, il est mentionné que les enseignants du secondaire continuent à enseigner pour 1190 minutes par semaine, une ou plus de matières selon leur qualification académique, incluant des périodes d’activités.  

Les Heads of Departments doivent s’assurer du programme soumis. Et que les éducateurs au niveau du secondaire, qui ont des postes de Head of Department, continuent à avoir une allocation mensuelle de Rs 2000. De plus, le personnel enseignant devrait avoir des facilités d’emprunt jusqu’à Rs 25 000 maximum à un taux d’intérêt de 2 % par an sur une durée de deux ans pour l’achat d’un laptop/ordinateur.  

Au niveau de la discipline au niveau du secondaire privé, une des recommandations souligne que cela doit être de la responsabilité des membres du personnel enseignant et non-enseignant dans la cour de récré. Ils doivent continuer à être pro-actif et instaurer collectivement la discipline. 

Vinod Seegum : «Je suis déçu» 

Au niveau du primaire, le président de la Government Teachers’ Union (GTU), Vinod Seegum, confie : « Je suis déçu du contenu du rapport du PRB. Il n’y a aucune recommandation pour les maîtres d’écoles comme nous l’avons demandé. Autre lacune, il n’y a pas de considération pour le personnel enseignant du Kreol Morisien qui est enseigné depuis 2012, alors que cela existe pour les autres langues. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !