Live News

Economic Development Board : les raisons du limogeage de François Guibert 

Rideau pour le CEO de l’EDB le 30 novembte 2019.

Après quinze mois passés à la tête de l’Economic Development Board (EDB), François Guibert est déchu de ses fonctions. Le 30 novembre sera son dernier en tant que Chief Executive Officer (CEO) de l’organisme. C’est Ken Pooonoosamy, qui occupe actuellement le poste de Deputy CEO, qui assumera l’intérim à partir du 1er décembre. 

La décision est tombée le mercredi 20 novembre. Suite à une réunion, le conseil d’administration de l’EDB a décidé de « mettre fin au contrat de travail » de François Guibert avec effet au 30 novembre. « C’est une décision confidentielle du board. Je ne peux rien dire là-dessus », indique Charles Cartier, le président du conseil d’administration de l’EDB, au Défi Quotidien. D’ailleurs, aucune explication n’a été donnée aux employés quant aux raisons derrière cette décision « qui viendrait d’en haut ».  

Pourtant, le gouvernement avait fondé de grands espoirs sur ce ressortissant français qui a évolué à Singapour. Son recrutement avait fait l’objet d’un appel à candidature international. Outre de propulser Maurice sur la scène internationale, il avait pour mission de développer assez rapidement le Country Branding (image de marque pour promouvoir le pays auprès des investisseurs). Or, jusqu’ici, cette stratégie de marketing de la destination mauricienne, considérée comme étant cruciale, n’est toujours pas au point. 

Une autre explication derrière son limogeage serait que François Guibert a fait l’objet de plusieurs polémiques ces derniers temps. D’abord, sur son salaire. Il percevrait mensuellement 27 000 dollars américains, soit environ Rs 980 000, en sus d’une allocation de Rs 100 000 pour son logement. Il bénéficie aussi d’une voiture avec chauffeur et de deux billets d’avion par an en classe affaires. Des détails que le Premier ministre Pravind Jugnauth avait révélés au Parlement le 23 octobre dernier suite à une question du député Rajesh Bhagwan. 

Ses nombreux voyages ont également été pointés du doigt. Dans un document déposé à l’Assemblée nationale par le bureau du Premier ministre, il est indiqué que François Guibert avait effectué 13 missions à l’étranger entre août 2018 et septembre 2019. Des déplacements pour participer dans plusieurs Business Forum à l’étranger, notamment en Chine, en Inde, en France, en Angleterre et en Afrique du Sud et qui se chiffreraient à plus de Rs 1,5 million. Des voyages qui auraient, indique une source sous le couvert de l’anonymat, occasionné des retards dans la prise de certaines décisions.

À savoir qu’au sein de l’EDB, les employés ne s’attendaient pas à un départ aussi rapide, même s’il se chuchotait depuis l’installation du nouveau gouvernement que le CEO ne fera pas long feu au sein de l’organisation. Ces derniers étaient remontés contre lui quand il a fait annuler l’exercice de ‘Team Building’ qui était prévu ce samedi. 

Certains employés étaient aussi en colère de la décision de récompenser uniquement une dizaine d’employés pour le saut de Maurice au classement sur la facilitation des affaires à la Banque mondiale. Ces heureux employés ont bénéficié d’un séjour gratuit d’une semaine à Rodrigues. Le hic, c’est qu’ils sont tous du même département. Ce qui n’a pas manqué d’alimenter la frustration parmi les employés d’autres départements de l’EDB. Ces derniers se disent victimes d’injustice et d’inégalité de cette récompense sélective alors que tout le monde a contribué à cet exploit (Ndlr : Maurice est passé de la 20e à la 13e place). 

Il ressort aussi que François Guibert n’était pas toujours sur la même longueur d’onde sur bon nombre de sujets. Ce qui occasionnait souvent des clashs. Au sein de l’EDB, on lui reprochait de ne pas être facilement abordable. « Cessez de vous comporter comme des gamins », disait-il aux employés.

Quelques dates clés 

  • 26 juillet 2018 : François Guibert est nommé CEO de l’EDB. Il a un Master’s Degree en Electronic Engineering à l’École Centrale de Marseille et compte 38 ans d’expérience. Il a été notamment Board Director et le président de l’Audit Committee du Singapour Economic Development Board.
  • 20 août 2018 :  Il prend officiellement ses fonctions. Son contrat est d’une durée de trois ans. 
  • 20 novembre 2019 : Annonce de la fin de son contrat. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019