Live News

Écoles et collèges publics : nouvelle menace de grève brandie par les femmes «cleaners»

Trois semaines après que le ministère des Finances a annoncé la révision de leurs conditions de travail, les quelque 629 femmes cleaners des écoles et collèges d’État, sont toujours dans le flou. Lors d’une conférence de presse le mardi 19 septembre, Reaz Chutoo, de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP), est revenu à la charge.

Pour cause, le combat en faveur des femmes, agents d’entretien des écoles et collèges publics, est loin d’être gagné. Et ce, malgré le fait que le ministère des Finances ait signifié son accord sur une révision à la hausse des salaires de cette catégorie de travailleurs, qui passeraient ainsi de Rs 1 500 à Rs 9 000 mensuellement. « La décision devait être avalisée par le Conseil des ministres il y a trois semaines. Nous apprenons que c’est au niveau du ministère de l’Éducation que le dossier bloque », avance Reaz Chutoo.

En attendant, un nouveau développement inquiète la CTSP aussi bien que celles dans l’attente d’un développement en leur faveur. Des General Workers ont été recrutés dans toutes les institutions. « Quand on cherche à comprendre ce qui se passe, nous n’obtenons aucune explication du ministère », déplore le syndicaliste.

La CTSP lance donc un nouvel ultimatum au gouvernement : si au 30 septembre les 629 femmes ne sont pas fixées sur leur sort, elles descendront dans la rue pour une manifestation le 7 octobre, soit le jour de la Journée internationale contre le travail précaire. La manifestation sera marquée par l’annonce de la nouvelle date retenue pour une grève de la faim. Reaz Chuttoo lance un appel au Premier ministre pour que le dossier soit pris au sérieux et au plus vite.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !