Live News

Échanges de coups de feu lors d’une opération policière vendredi - Vol de sept armes à feu : deux arrestations

  • Une course-poursuite de Riambel jusqu’à Bel-Ombre

La scène était digne d’un western. Christopher Henriette, 35 ans, soupçonné dans une affaire de vol d’armes à feu, n’a pas hésité à tirer sur des policiers qui étaient à ses trousses dans la soirée du vendredi 20 mai. Cet habitant de Bois-Marchand a été appréhendé au terme d’une course-poursuite. 

Des coups de feu ont été tirés des deux côtés et le fuyard a été touché, avant d’être maîtrisé par des éléments de la Special Support Unit et du Field Intelligence Office, lors d’une opération commandée par le commissaire de police Anil Kumar Dip.

Après son arrestation, Christopher Henriette a avoué le vol de plusieurs armes et a conduit la police dans un champ de canne à Beau-Champ, où il en avait caché trois. Le pistolet qu’il a utilisé vendredi soir a aussi été saisi. Le suspect a été admis à l’hôpital Jawaharlal-Nehru, à Rose-Belle. Dès que les médecins l’autoriseront, il sera présenté devant la justice. Une accusation provisoire de vol et usage d’arme à feu contre des policiers devrait être retenue contre lui.

Des membres de la Crime Intelligence Unit avaient repéré le suspect qui se terrait dans le sud de l’île. Les constables Luchmun, Nehalkhan et Jeewon, sous la supervision de l’inspecteur Rajcoomar Seewoo, l’ont pris en filature alors qu’il quittait African-Town, à Riambel, à motocyclette. La police lui a ordonné de s’arrêter mais il a poursuivi sa route à vive allure. La course-poursuite a continué jusqu’à Bel-Ombre.

Dans un virage, le motocycliste a fait une chute. Malgré un tir de sommation de la police, l’homme a sorti un revolver de sa poche. « Mo touy zot tou aster lamem », a-t-il lancé. Un policer a dû lui tirer une balle dans le bras droit. Christopher Henriette a alors été désarmé et placé en état d’arrestation.

Le suspect Nicolin Toussaint nie être le commanditaire du vol

C’est le mercredi 18 mai que le vol des armes a eu lieu dans une maison à Anahita, Beau-Champ. Des fusils de chasse de la marque Sako calibre 3006, Tyrol de calibre 22, Mauser de calibre 300, Tikka de calibre 22 et Drusser de calibre DB20 ont été emportés.

Ce samedi, la police a procédé à une deuxième arrestation. Il s’agit de Nicolin Toussaint, 28 ans. Cet habitant de Cité-Hibiscus, Flacq, est soupçonné d’être le commanditaire du vol des armes à feu. Christopher Henriette l’a désigné comme étant celui qui a donné les instructions pour commettre le vol. Confronté à cette version, Nicolin Toussaint a nié. Une perquisition à son domicile a seulement permis à la police de trouver du cannabis. 

Deux fusils échangés contre Rs 100 000 de drogue

Lors de son interrogatoire, Christopher Henriette a déclaré avoir vendu deux fusils pour Rs 100 000. Il dit ignorer l’identité de l’acheteur mais affirme que le « deal » s’est fait avec un habitant de Cité-Argy, à Flacq. Il explique aussi qu’il n’a pas été payé en espèces mais avec une quantité de drogue dont la valeur serait équivalente au prix demandé pour les deux armes. 

Le vol d’un pistolet signalé ce samedi à Beau-Bassin

Dans la journée d’hier, la police de Coromandel a été informée d’un vol d’arme à feu. Un médecin de 72 ans a déposé une plainte. Dans sa déposition, il explique que son pistolet a été volé de sa maison à Beau-Bassin. L’arme, de la marque Star et de calibre 6.35 mm, était rangée à l’intérieur d’un coffre. 

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !