Faits Divers

Eau-Coulée : il avoue avoir incendié une maison dans un accès de colère

Poste de police Eau-Coulée

Une dispute familiale a viré au drame dimanche après-midi, à la rue Quatre Carreaux, Eau-Coulée. Moorghen Maurimootoo est soupçonné d’avoir mis le feu à la maison occupée par ses proches, dont sa mère, sa sœur et son neveu encore mineur. Ces derniers ont été pris au piège.

Mais grâce à l’intervention des sapeurs-pompiers, ils ont pu être secourus. La sœur du suspect et son neveu ont reçu des soins à l’hôpital tandis que la mère est à l’unité des grands brûlés. La police a arrêté le présumé pyromane.

Durant son interrogatoire, Moorghen Maurimootoo a reconnu avoir le mis le feu à la maison dans un accès de colère. Après une nuit en cellule policière, il a comparu devant la cour de Curepipe, le lundi 19 février, sous une accusation provisoire de pyromanie. La police a objecté à sa remise en liberté sous caution.

L’affaire aurait pour toile de fond le partage de biens de la famille. Dimanche, une dispute a éclaté entre Moorghen Maurimootoo et ses proches. L’homme, qui est chef de gare, aurait mis le feu à la maison. L’incendie s’est rapidement propagé. Alertés par la fumée, les voisins ont informé la police d’Eau-Coulée. Une ambulance du Samu a été mandée.

Les pompiers de Curepipe ont immédiatement investi les lieux. Ils ont alors su qu’il y avait des personnes prises au piège. Ils ont pu les évacuer. La mère, la sœur ainsi que l’adolescent ont été hospitalisés. Ils se remettent lentement du traumatisme. L’affaire a été confiée à la Criminal Investigation Division d’Eau-Coulée.