Live News

Du grabuge au conseil de district de Rivière-Noire : un mouvement enclenché pour destituer le président

Y aura-t-il une motion de blâme ou les choses vont se tasser au conseil de l’Ouest ?

Depuis environ une semaine, un mouvement comprenant conseillers et fonctionnaires a été enclenché dans le but de destituer le président du conseil de district de Rivière-Noire. Sollicité au téléphone, Steve Magdeleine dit qu’il n’entrera « pas dans la bassesse » et qu’il y aurait « des jaloux au sein du conseil. »

Du grabuge au conseil de district de Rivière-Noire depuis environ une semaine. Les propos du président ainsi que ses « prises de décisions sur certains dossiers », explique une source, feraient des mécontents. Les insurgés se sont regroupés la semaine dernière et préparent une motion de blâme contre le président Steve Magdeleine et son adjoint, Jean-Yves Dansant. La motion pourrait être présentée dans les jours à venir. Il s’avère, selon des sources proches du ministère des Collectivités locales, que les conseillers pressentis pour occuper les deux postes qui seraient vacants sont Noel Chetty (président) et Kemraj Ortoo (vice-président). Mais ces derniers pourraient refuser l’offre en raison de leurs affinités politiques.

« Des tractations sont bel et bien en cours au sein du conseil de district de Rivière-Noire, depuis quelques jours, afin de destituer le président. Mais rien n’est arrêté pour le moment, étant donné que le comité ne s’est pas encore réuni pour discuter de la motion de blâme qui sera présentée », dit-on. D’autres sources indiquent toutefois que des pourparlers seraient en cours afin d’arriver à un consensus sur les remplaçants éventuels du président et de son adjoint. 

Ce conseil de district comprend 13 villages et 14 conseillers. Six de ces conseillers sont en opposition au président.

« Tout va bien au sein du conseil de district de Rivière-Noire. Il y a une bonne équipe et nous faisons notre travail comme il se doit. Tout comme le président, Steve Magdeleine », fait ressortir le conseiller du village de Tamarin, Noel Chetty. Kemraj Ortoo, le représentant des villages de Canot et de Gros-Cailloux, est d’avis que « les élections villageoises doivent être organisées au plus vite. Je faisais confiance au président, mais j’ai été déçu par son attitude. Plus vite il part, mieux ce sera pour le conseil de district ».

« Je ne vais pas entrer dans ces polémiques. Mo pas gagne tracas dimoune. Je ne vais pas entrer dans ces  bassesses », a déclaré le président au Défi Quotidien.  Ce dernier invite ses détracteurs à venir de l’avant avec des faits.  « Il y a des jaloux au sein du conseil. Pena narien pou gayne kont mwa. Toutes les décisions sont prises par le conseil de district. Je n’ai jamais usé de mon pouvoir pour influencer une décision et il n’y a jamais eu de faveur envers qui que ce soit, peu importe son bord politique », ajoute Steve Magdeleine.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !