Xplik ou K

Droits du locataire : en l’absence de rent book peut-on vous expulser sans préavis ?

rent book

Jean Michael Laval, habitant de Ste Croix, fait face à un réel dilemme. « Depuis deux ans, je loue la maison appartenant à un membre de ma famille. Au départ, j’avais aidé le propriétaire à construire la maison. Nous avons conclu un accord verbal pour que j’occupe la maison contre le paiement d’un loyer. Le propriétaire ne m’a jamais donné de rent book », soutient-il. Hélas, après plusieurs disputes, le propriétaire demande au locataire de vider les lieux. « Il a exigé que je lui rende sa maison. Cela, sans m’accorder de préavis précis pour que je quitte les lieux », s’indigne Jean Michael Laval. « Comment vais-je faire pour me trouver une maison du jour au lendemain ? Comment peut-on m’ordonner de partir sans me donner le temps de me trouver un autre logement ? » demande-t-il à notre rédaction.

D’un point de vue légal, tout locataire doit recevoir un rent book, un registre qui montre qu’il est bien locataire et où sont inscrits les divers règlements du loyer, indique Me Bala Mukan, avocat. « Si le locataire ne reçoit pas de rent book, il peut faire une déclaration à la police car cela constitue une violation de ses droits. Le propriétaire n’a pas le droit de lui refuser ce registre. À la rigueur, à défaut de rent book, il doit au moins tenir un carnet de reçus. Si jamais le propriétaire réclamait un ordre de la cour pour expulser le locataire, ce dernier pourrait bénéficier d’un délai accordé par la cour. Dans ce cas, seul un accord verbal a été conclu. Si le locataire peut prouver qu’il payait bel et bien son loyer au propriétaire, ce dernier ne pourra le priver de la fourniture en eau et en électricité, comme il menace de le faire. Le locataire doit coûte que coûte se battre pour obtenir un délai pour quitter la maison », insiste l’avocat.