Live News

Drogues synthétiques : «Il faut venir avec une Synthetic Substances Act», dit le DCP Bhojoo

Il faut introduire une loi spécifique au sujet de la drogue synthétique, a soutenu le DCP Choolun Bhojoo. Invité dans l’émission de « Drogue synthétique : Assez ! » animée par Nawaz Noorbux et Jugdish Joypaul ce vendredi matin 27 novembre, le DCP Choolun Bojoo s’est attardé sur la nécessité d’une nouvelle loi consacrée uniquement à la drogue synthétique.

« L’idéal en ce moment est de venir avec une loi spécifiquement cadrée pour lutter contre le synthétique comme dans certains pays », soutient le DCP Choolun Bhojoo. Il devrait s’agir d’une « Synthethic Substances Act ». Une demande qui a déjà été faite au « National Drug Secretariat ».

Les cas d’arrestations ne cessent d’augmenter. De cinq arrestations en 2013 à 1100 en 2019, la situation est devenue alarmante à Maurice, a soutenu le patron de l’Adsu.

Étaient aussi présents sur le plateau de l’émission, Dean Runghen, jeune travailleur social, Suleiman Mahomed, président de la Students’ Union de l’Université de Maurice et le Dr Anil Jhugroo, psychiatre.

Ils ont fait part de leurs réflexions et proposé des solutions pour contrecarrer ce fléau.

La drogue synthétique affecte la santé du consommateur, explique le docteur Anil Jhugroo. Mais comment ?
Quand une personne consomme de la drogue synthétique, le système nerveux régissant le sommeil dans le corps est endommagé.

« Cela détruit le sleep/wake cycle de la personne et cela prend au moins trois mois au minimum sans synthétique ». 
Le manque de sommeil peut avoir des conséquences très néfastes sur la santé physique et mentale du consommateur. 

Nos jeunes intervenants abondent dans le même sens. La jeunesse doit être mieux informée sur les conséquences de la consommation de la drogue synthétique, a soutenu Dean Runghen. « Les parents n’expliquent pas assez à leurs enfants les effets et conséquences et les effets néfastes de la drogue sur la santé physique, la famille et la société ». 
Cette journée de sensibilisation se poursuit jusqu’à 18 h ce vendredi sur les ondes de Radio Plus et sur la page Facebook du Défi Media Group.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !