Faits Divers

Drogue synthétique : le dossier Kelvy Lutchigadoo bientôt sur la table du DPP

Kelvy Lutchigadoo.

La Bail and Remand Court (BRC) a entendu, le mercredi 14 août 2019, la troisième motion de remise en liberté sous caution de Kelvy Lutchigadoo. Ce jeune étudiant de 23 ans est en détention dans le cadre d’une accusation provisoire de tentative de prendre livraison de Rs 4,9 millions de drogue de synthèse, le 19 novembre 2017. Le prévenu a comparu par visioconférence. La police a objecté à sa requête. 

Dans les faits, Kelvy Lutchigadoo fait face à une accusation provisoire d’avoir tenté de prendre livraison de 329 grammes de drogue synthétique le 19 novembre 2017 à Réduit. Les deux premières demandes de remise en liberté sous caution du prévenu ont été rejetées, le 22 mars 2018 et le 11 juillet 2018 respectivement.

La poursuite représentée par Me Kevin Rangasamy, Senior State Counsel, a appelé le sergent Balakrishna Venkatasamy, enquêteur principal dans l’affaire, à la barre. Celui-ci a avancé deux raisons pour s’opposer à la motion de Kelvy Lutchigadoo. Notamment le risque qu’il prenne la fuite et le risque de récidive en cas de remise en liberté. 

Le policier a déclaré que l’enquête de police concernant le cas a été bouclée et que le dossier sera transmis bientôt au bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP). Il a indiqué que le nécessaire sera fait dans un mois au plus tard. 

«Des  preuves circonstancielles »

S’agissant des faits, il a soutenu qu’un colis de drogue a été intercepté le 19 novembre 2017 au DHL Warehouse par les limiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de Plaine-Magnien en collaboration avec les officiers de la douane. 

Le colis a été expédié par Label Cosmetic à S. B., demeurant à route Bassin, Quatre-Bornes. Le paquet contenait 329 grammes de poudre soupçonnée d’être de la drogue. Le colis a été remplacé par un faux lors d’un exercice de « controle delivery » et un dénommé Kenniven Chockalingum, domicilié à Berthaud, Quatre-Bornes, a été arrêté. Ce dernier s’est porté volontaire pour aider la police à appréhender le destinataire du colis. 

Une opération a ainsi été mise en place en vue de cueillir le récipiendaire de la drogue. Selon la police, Kelvy Lutchigadoo s’est pointé aux abords de l’Université de Maurice en vue de prendre livraison du colis. En apercevant les policiers, il a pris la fuite à bord de sa voiture et ce faisant, il a heurté une voiture de police. Dix-huit jours plus tard, soit le 8 décembre 2017, il s’est rendu à la police en compagnie de son avocat. Il a été arrêté et placé en détention. Selon le policier, le prévenu a menti sur son emploi du temps du 19 novembre 2017.

Me Gavin Glover, Senior Counsel et avocat du prévenu, a invité la cour à considérer le facteur temps dans l’affaire. Selon l’homme de loi, il n’y a que des preuves circonstancielles contre son client.  

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor