Live News

Drogue : la commission d’enquête analyse les « failles » de l’aéroport

« Si la drogue ne provient pas d’un passager, il doit avoir forcément y avoir un moyen pour qu’elle pénètre sur le territoire mauricien. » C’est ce qu’a déclaré le président de la commission d’enquête sur la drogue, l’ancien juge de la Cour suprême, Paul Lam Shang Leen, à Jean-Claude Leste, Ground Operations Manager à Air Mauritius. C’était lors des travaux de cette commission d’enquête ce lundi 25 juillet. Paul Lam Shang Leen a ajouté « qu’il doit y avoir une fuite au niveau des membres du personnel de l’aéroport ». Jean-Claude Leste a concédé qu’il pourrait bien exister une faille dans le système actuel. « Les personnes chargées de nettoyer les avions passent par un contrôle de sécurité avant d’entrer dans l’appareil », a-t-il expliqué. Mais tel ne serait pas le cas quand elles ressortent, a-t-il précisé. Sam Lauthan, l’un des deux assesseurs de Paul Lam Shang Leen, a ajouté que « n’importe qui peut transférer des objets laissés dans les avions sans passer par le contrôle. » Paul Lam Shang Leen s’est intéressé aux employés du Technical Maintenance Office de l’aéroport de Plaisance qui ont eux aussi accès aux avions. « Personne n’a accès au cockpit sans une surveillance contrôlée », a répondu Jean-Claude Leste.

De son côté, Rajeev Lollbeharree, Head of Security Services à la compagnie Airports of Mauritius (AML) s’est attardé sur les points d’accès à des endroits spécifiques de l’aéroport. C’est le département de Civil Aviation qui est chargé de régulariser les permis au personnel pour ces accès, a-t-il expliqué.

Rajeev Lollbeharree s’est félicité des mesures de sécurité prises. Il a toutefois concédé que le système doit être revu avec l’introduction de l’Air Corridor. « Les passagers qui sont en transit doivent être plus contrôlés. »

Le président de la commission Paul Lam Shang Leen a cité l’exemple de l’aéroport Charles de Gaulle, en France, où même des hauts cadres de l’aéroport ont été cités dans des cas de trafics illicites.

 

Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor