Live News

Drame à Sadally, Vacoas : Miss, 81 ans, tabassée à mort dans sa maison 

La victime vivait seule depuis des années.
La victime vivait seule depuis des années.

Horrible fin pour Saraspadeeamal Coopamah Nojib, 81 ans.  Cette ancienne maîtresse d’école, appelée affectueusement Miss par son entourage, à Vacoas a été tabassée à mort jeudi après-midi. La police criminelle de Vacoas a procédé à l’arrestation de Marie Michano Katoucha Meeajan, âgée de 34 ans. Elle a reconnu sa présence sur le lieu du crime. À l'origine :  un vol qui a mal tourné. 

À Side-In, Sadally Road, où vivait depuis de nombreuses années, les habitants sont sous le choc. La vieille dame, qui a perdu son époux depuis de nombreuses années, vivait seule. « Elle était maîtresse d’école et son époux, maître d’école », nous dit Rehana, une voisine de la victime. Celle-ci ajoute qu’elle était de nature réservée. « Je la voyais quand elle se rendait quelquefois au commerce du coin, », dit-elle. « Elle a de la famille qui vit à l’étranger. Mais avec le confinement, elle n’a pas reçu de visite pendant un moment », lâche un autre voisin.

Jeudi, elle était chez elle comme à son habitude lorsque Katoucha Meeajan, domiciliée à Résidence Mangalkhan, est venue chez elle. Mais les choses ont mal tourné. La jeune femme a brutalisé la pensionnaire. Elle l’a tabassée. « Je suis sortie de la maison pour étendre des vêtements sur la corde lorsque Miss s’est approchée de la fenêtre. Linn avance so rido. Li dire mwa dire ou bolom vini enn madam pe batte mwa. Lerla desuite linn rentre endans. Mo vini mo missier malade. Li pe dormi. Mo dire kot mo pu all lev li. Lerla mone crier voisin. Noune crier Miss, Miss, personne pann rentrer. Enn voisin inn telephone enn station ». raconte  la voisine. 

La police de Vacoas est arrivée sur place, mais ils n’ont pu ouvrir la porte car elle était verrouillée de l’intérieur. Le sergent Bissonauth a aperçu qu’il y avait un cadenas. C’est à travers une vitre cassée qu’il a pu décrocher le cadenas et a ouvert la porte. Une fois dans la maison, les policiers ont retrouvé la vieille dame en sang assise nue. Elle était très amochée et pouvait à peine parler tant elle souffrait. Les policiers ont retrouvé du sang partout dans la maison. Ils se sont rendus au premier étage et ont constaté qu'il y avait du sang dans le lavabo d’une salle de bains. 

La suspecte a été inculpée  de meurtre.
La suspecte a été inculpée de meurtre.

La victime, le visage tuméfié, a été conduite à l'hôpital de Candos où elle a été admise. Entretemps, la police est partie à la recherche de son agresseur. Une dame mince a été vue quittant le domicile de la victime. Une caméra de surveillance la montre dans la localité. 

A la recherche d'un travail 

Les policiers ont procédé à l'arrestation de Katoucha Meeajan. Lors de son interrogatoire elle a reconnu qu’elle était chez la vieille dame à la recherche d'un travail. Mais pour les enquêteurs, la dame aurait surpris la suspecte chez elle. C'est ainsi qu'elle a été tabassée. 

La veuve n'a cependant pas survécu à son agression. Elle a rendu l'âme dans la soirée. « Elle était vieille et ne dérangeait personne elle ne méritait pas d'être agressée de la sorte », s'indigne une voisine attristée.

La jeune femme a comparu en cour de Curepipe vendredi sous une charge provisoire de meurtre. Elle demeure en cellule policière. 

L'autopsie de la victime pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, no 1 du service médico-légal a attribué son décès à une « fracture skull with intracranial haemorrhage ».  La victime aurait eu la tête  cognée contre le lavabo.

La police de Vacoas est arrivée sur place, mais ils n’ont pu ouvrir  la porte car elle était verrouillée de l’intérieur.
La police de Vacoas est arrivée sur place, mais ils n’ont pu ouvrir la porte car elle était verrouillée de l’intérieur.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !