Explik Ou Ka

Drame familial : une veuve de 77 ans accuse son fils de l’avoir arnaquée et de maltraitance

Cette vieille dame a-t-elle été arnaquée ?

Juliana, une veuve de 77 ans, aurait été dépossédée de ses biens et d’avoir été victime de mauvais traitement par son propre fils. C’est ce que cette habitante de Flacq est venue dénoncer sur les ondes de Radio Plus lundi. Son fils lui aurait fait signer des documents suspects.

Comment les choses se sont-elles déroulées ? Un soir, vers 19 heures, son fils est arrivé en compagnie d’un homme. Ils étaient munis de papiers que son fils lui demande de signer. C’est ce qu’elle a fait. C’est après qu’elle a compris que c’était une arnaque. Car, auparavant, avant la mort de son mari, son fils avait fait la même chose. C’est-à-dire faire son père malade signer des documents.

Juliana a déclaré sur Rado Plue qu’elle a des documents en sa possession pour prouver qu’elle a bien été abusée par son fils. Depuis le mois de décembre, elle n’a plus droit d’accès à la maison. Elle vit dans une petite chambre et dispose d’une petite cuisine. « C’est tellement étroit à l’intérieur que je ne peux plus accueillir personne. Lorsque des membres de ma famille viennent me rendre visite je dois les recevoir à l’extérieur. » La porte principale d’accès de la maison est verrouillée. « Li finn sel mo la porte», dit-elle.

Escroquerie ?

Les filles de la septuagénaire se sont élevées contre le comportement de leur frère. L’une d’elles s’est rendue au bureau d’enregistrement et aurait constaté qu’une vente a effectivement été faite. 

Invité sur le plateau d’Explik ou Ka, Me Bala Mukan a déclaré qu’il est disposé à analyser les documents à la disposition de Juliana. À la question de savoir si une vente peut être conclue sur une maison, Me Mukan a répondu par l’affirmative, mais à la condition, a-t-il précisé, que ce soit en la présence du notaire. Interrogée, Juliana a précisé que ce n’est pas un notaire qui avait accompagné son fils le jour de la signature, mais un planton. 

A aussi été évoquée au cours de l’émission, une enquête de la Sécurité sociale pour savoir si Juliana serait victime de maltraitance.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !