Actualités

Dr Gilberte Chung : «Il est temps de développer le secteur préprofessionnel avec des écoles de métiers»

Dr Gilberte Chung

La directrice du SeDEC, le Dr Gilberte Ghung, demande à l’État de considérer la création de centres de formation professionnelle pour les jeunes. Dans cet élan, elle assure que l’éducation catholique veut combler ce vide. Elle rappelle aux décideurs le partenariat de l’éducation catholique au niveau national. 

«Avec le Nine-year Schooling et l’Extended programme, il est plus que temps de développer le secteur préprofessionnel avec des écoles de métiers, des centres techniques spécialisés ou polytechniques. Il y a un manque criant de centres de formation professionnelle pour les jeunes et nous voulons combler ce vide. » Cette requête du Dr Gilberte Chung, directrice du Service diocésain de l’éducation catholique (SeDEC), s’adresse aux décideurs politiques et aux gouvernants.

Elle a fait cette demande lors de la dernière cérémonie de remise de diplômes aux élèves du prevoBEK, mercredi au St Mary’s West College de Petite-Rivière.

Selon elle, la filière technique demande à être renforcée. « L’option de filière technique après les examens nationaux de Grade 9 mainstream est un pas dans la bonne direction, mais il y a aussi tous ces jeunes du secteur préprofessionnel qui auront besoin eux aussi de trouver une place dans les centres du Mauritius Institute of Training and Development ou les autres centres de formation technique », a-t-elle ajouté.

Rappelant qu’après l’éducation gratuite du primaire au tertiaire, il y a un manque pour l’éducation technique gratuite. Elle confie avoir présenté un projet de lycée professionnel à l’État depuis février 2019, mais attend toujours une réponse. « Nous ne pouvons qu’espérer que l’État va nous entendre et prendre soin de ce secteur en nous donnant tout le soutien nécessaire. En tant que partenaire de l’éducation nationale, nous sommes là pour continuer à servir la cause de l’éducation de tous les enfants et particulièrement ceux qui sont les plus vulnérables. Il y va de l’avenir de notre jeunesse. »

Pour sa part, le père Alain Romaine, délégué épiscopal, a rappelé que l’Église catholique a une attention spéciale pour tous les enfants. Il veut que le nom d’Extended Programme soit amendé. Il explique : « Extended bizin sanz li. Extended ve dir tir enn kote en kreol. Mo swete ki Jimmy Harmon e Brian Pitchen donn enn nom ki donn lespwar, enn vision. Arete extended. Nou pe fer tou pou tou dimoun integre, pa kapav tir enn kote… »

Rappel

Le prévocationnel a été lancé en 2001 et Prevokbek en 2005. Son objectif est d’offrir aux enfants ayant échoué au Certificate of Primary Education une éducation pour leur permettre d’avancer, tout en favorisant le développement holistique de chacun. Il privilégie la langue maternelle de l’enfant. Durant ces dix-huit dernières années, environ 5 000 enfants ont bénéficié de ce programme. La dernière cérémonie de remise de diplômes en date a eu lieu au St Mary’s West College, à Petite-Rivière, le mercredi 11 septembre.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !