Interview

Dr Dass Mootanah, CEO de Metro Express Ltd : «Il n’y aura pas de panne d’électricité»

Dr Dass Mootanah

Il se veut rassurant. Le Metro Express sera un bouffeur d’énergie, certes. Le Dr Dass Mootanah, CEO de Metro Express Ltd depuis juillet 2018, en est conscient, mais il rassure que tout a été minutieusement calculé avec le CEB pour que le réseau ne manque pas d’électricité.

Est-ce que le calendrier est respecté selon les prévisions ?
À ce jour, on a complété 55% des travaux et nous nous acheminons vers le Light Rail Vehicles (LRVs) vers septembre 2019 comme prévu.

Comment se passera le concept ‘park and ride’ ?
Ce sera comme partout dans le monde. L’idée est d’encourager les conducteurs d’utiliser leurs véhicules pour des trajets courts pour rallier les terminaux et de prendre le Metro Express pour leur destination finale. Cela va aider à décongestionner le trafic dans le centre-ville.

Y aura-t-il une campagne auprès des automobilistes pour qu’ils quittent leurs véhicules justement vers ces terminaux ?
C’est un concept relativement nouveau à Maurice, mais cela a existé depuis quelque temps déjà au Caudan où une aire de stationnement est mise à la disposition de ceux qui veulent en prendre et qui laissent leurs véhicules pour entrer dans le centre-ville à travers un ‘shuttle’. C’est beaucoup plus pratique. C’est pour cela qu’au niveau de Metro Express, nous voulons étendre cette facilité dans des points stratégiques tout le long du couloir du tracé du métro en toute sécurité pour finir leur trajet en métro. Nous comptons mener une campagne de sensibilisation en ce sens.

Justement, les terminaux tardent à voir le jour. La preuve : à BB/RH, ils vont encore une fois lancer un appel d’offres…
Le projet du Metro Express n’en est pas un qui ‘stand alone’, c’est tout un ensemble qui intègre différents départements (MPILT, RDA, TMRSU, NTA, police) et chacun fait des efforts pour arriver à ses fins. Il peut y avoir quelques menus problèmes, mais dans l’ensemble nous sommes satisfaits.

En termes énergétiques, ne craignez-vous pas qu’il y ait un manque sur le réseau, surtout en peak time ?
Le projet du Metro Express a été bien planifié et tous nos experts se sont penchés sur tous les scénarios possibles et ont préparé des solutions pour remédier au moindre problème. Nous avons travaillé en consultation avec le CEB pour nous assurer que tout irait comme c’est programmé. Non, il n’y aura pas de manque d’énergie, le CEB nous a assuré qu’il n’y aura pas de panne d’électricité.

Le gouvernement a promis d’employer en priorité des travailleurs du transport en commun. À quand leur formation ?
Nos équipes de l’Operations Readiness Services (ORS) travaillent d’arrache-pied pour mettre en place un plan qui va assurer la sûreté et l’efficience de la mise en service du Metro Express en septembre. Nous venons de poster des demandes pour 14 postes-clés pour notre département de maintenance et d’opération et nous avons reçu 551 applications. Les interviews se font actuellement. Nous recrutons également 10 ‘executive-level personnel’ et un personnel d’environ 55 membres (ingénieurs, techniciens et ‘train captains’). Mais nous n’oublions pas le personnel venant de l’industrie du transport en commun.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation