Politique

Dossier des Chagos aux Nations Unies - Bobby Hurreram : «Tous les pays membres doivent coopérer»

Le Chief Whip Bobby Hurreram a souligné que la cause des Chagos ne concernait pas uniquement le Premier ministre, mais tout le pays. Selon lui, tous les pays membres des Nations unies doivent coopérer, afin que la décolonisation des Chagos soit complétée. 

Le chef du gouvernement, Pravind Jugnauth, va soutenir, à la tribune de l’ONU, l’adoption de l’avis consultatif de la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye. Ce jugement concerne la souveraineté de Maurice sur les Chagos et avait été rendu le 25 février. « Les pays membres doivent coopérer avec Maurice. Le Sénégal, en tant que président du groupe africain, a déposé un projet de résolution afin que le pays retrouve sa souveraineté sur les Chagos. Le 22 mai prochain, sa motion sera débattue. Le projet de résolution réclame que le Royaume-Uni cesse de s’occuper des Chagos dans une période de six mois », a-t-il dit. 

Le ministre mentor, ajoute-t-il, a fait un forcing pour que l’affaire soit portée devant la Cour internationale de justice. Concernant les consultations pré-budgétaires, il a indiqué que le ministre des Finances  avait rencontré tous les parties concernées, mais que, adeptes du copy paste, certains politiciens essayaient de copier le Premier ministre. « La personne concernée se trouve en compagnie de ses amis dans le magazine Jeune Afrique. Tous les leaders politiques ont une circonscription, mais lui, il est virtuel sur Facebook. Il parle de politique de rupture, mais il ne cesse de mettre en danger la réputation du pays », a-t-il dit. Cette personne aurait fait comprendre que la population serait la priorité du gouvernement pour le prochain budget. Bobby Hurreeram a indiqué qu’on avait un « devin » dans le pays, qui savait déjà comment serait fait le budget. « Il faut que Paul Bérenger change de refrain. Maintenant, il dit que le prochain budget sera populiste, mais dans son interprétation, on croit comprendre que cela sera un ‘mari budget’ », a-t-il dit. 

Le député Zouberr Joomaye a, lui, souligné que, malgré les critiques, les campagnes de désinformation et les caricatures qui mettent en péril le tissu social, le gouvernement se concentre sur son travail. « Pas plus tard que cette semaine, on a procédé à la distribution des tablettes dans les écoles, dans le cadre de l’early digital learning. Le but est le développement des enfants pour le monde de demain », a-t-il dit. Il a aussi indiqué que, d’après le dernier rapport de la Chambre de commerce et d’industrie, le climat de confiance des entreprises a connu une hausse de 4,1 %. En ce qui concerne le budget, il a souligné qu’il serait présenté le mois prochain. 

Le ministre de la Fonction publique, Eddy Boissezon, a, pour sa part, indiqué que, depuis que le Film Rebate Scheme est en place, 150 films ont été tournés au pays et 95 % ont déjà été complétés. « Les compagnies ont dépensé la somme de Rs 3, 5 milliards dans la production des films tournés à Maurice », a-t-il ajouté. Sur le long métrage Serenity, il a soutenu que le film a atteint son objectif, car il a pu promouvoir le pays. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation