Actualités

Dossier Chagos : quelques réactions

chagos réactions

Milan Meetarbhan, ancien ambassadeur de Maurice à l’Organisation des Nations Unies :

milan« Il y a d’abord la question de compétences. Définitivement les Anglais et les États-Unis objecteront cela, concernant la Cour internationale de Justice. C’est à nous de surmonter ce premier obstacle. Les Anglais mettront l’accent sur cette compétence qui n’est pas compatible avec la Charte des Nations Unies. Ils ont une chance sur ce point. En ce qu’il s’agit d’un accord, je ne pense pas que ce point sera retenu, car le pays n’avait pas son indépendance avant cet accord. Même si la Cour donne un avis favorable et même si Maurice retrouve sa souveraineté, cela ne remettra pas en cause la présence des Américains sur Diego. En cas d’une réponse favorable, la suite sera surtout sur le plan politique et diplomatique. Et en cas d’échec, ce sera difficile d’envisager des nouvelles négociations. »


Jean-Claude de l’Estrac, ancien ministre des Affaires étrangères :

jean claude« Les Britanniques probablement mettront l’accent sur le consentement qu’il y a eu à l’époque. Même si sir Anerood Jugnauth n’a pas utilisé le terme chantage, il a tenu à démontrer qu’avec l’accord qui a été donné à l’époque, il y a eu du chantage. Il existe des documents, On Record. Ce sera un point crucial qui sera déterminant. »


Suresh Seebaluck, ancien secrétaire du cabinet et chef de la fonction publique :

suresh« Le discours de sir Anerood Jugnauth a été très bon. Idem pour les avocats. Il faut faire ressortir que c’est le même panel d’avocats qui avait représenté Maurice devant le tribunal en 2014 pour contester la création d’un parc marin. Le camp mauricien a fait valoir plusieurs points, il y a aussi ce témoignage et les citations. Je suis presque sûr d’un dénouement positif pour Maurice. Le camp mauricien a eu des arguments solides et convaincants. Nous souhaitons un résultat positif. » 


Vijay Makhan, ancien secrétaire aux Affaires étrangères :

vijay« Je pense que le camp mauricien connaîtra un dénouement positif. Sir Anerood Jugnauth a présenté les arguments et le dossier qui, selon moi, a été très bien préparé. Le panel d’avocats pour Maurice a effectué un excellent travail. Maintenant nous attendons les interventions des autres pays et la réponse de la Cour internationale de Justice pour la suite et la marche à suivre. »