Magazine

Doigts de fée et contes de Noël : dans les coulisses d’un atelier de décoration

décoration Issus des quatre coins de l’île, ces artisans ont de véritables doigts de fée.

L’esprit de Noël est de créer la magie avec des petites choses insignifiantes. À la veille de Noël et des fêtes de fin d’année, on s’active chez les artisans de Beautiful Local Hand. Dans l’atelier situé au cœur d’un immense jardin paysagé, une ponceuse à la main, un pistolet à colle dans l’autre et des idées plein la tête, c’est à Bambous que ces hommes et femmes accélèrent la cadence pour achever les pressantes commandes de décorations. Immersion dans un atelier pas comme les autres.

Dès l’entrée, des morceaux de bois jonchent le sol. Des femmes assises comptent des étiquettes en bois gravées de divers noms. Une commande prête à être livrée. Pour des fêtes éco responsables et chics,  HYPERLINK « https://www.lejournaldelamaison.fr/le-journal-de-la-maison/nouveautes/lieux-boutiques/a-lyon-papier-merveille-ouvre-premiere-boutique-156863.html » papier recyclé, bois, textile, coco ou tout autre matériau naturel sont utilisés sous toutes les formes : imprimé, crêpé, moulé, plié, découpé, poncé, liberté pour toutes les idées !

Bonhommes de neige en bois, rennes en tissus, guirlandes en « perle cipaye » trouvées au bord des rivières, petits lutins en papier mâché, étoiles épicées... « On fait pas mal de choses dans cet atelier. Après, le truc c’est de trouver la bonne idée en restant toujours dans le naturel », explique Sophie Muthen, responsable des ventes et du marketing.

Dans cet espace, plusieurs choix et machines s’offrent à la créativité. Le Beautiful Local Hand est une entreprise sociale qui marche grâce au savoir-faire des artisans. Ils sont près d’une soixantaine. Chacun vient avec ses idées, décide de les réaliser et, en bout de chaîne, Sophie s’assure de la réception des commandes ou met en place les ventes. « Chacun est libre de ses mouvements, car presque tous ont leurs spécialités. L’ensemble est aménagé en plusieurs sections : bois, coco, recyclage, poterie, textile, rotin, vacoas ou encore le vétiver. Les produits sont soit réalisés sur commande soit exposés dans trois magasins à travers l’île », explique Sophie.

Le but est de promouvoir l’artisanat local et de faire en sorte que les artisans qui travaillent à l’atelier reçoivent un salaire minimum tous les mois. Du travail minutieux et délicat qui demande souvent une finition précise. L’institution, soutenue depuis 2016 par le groupe Beachcomber, a connu une belle expansion.

Un atelier à idées

Aujourd’hui, dans ce lieu extraordinaire, on peut décider de se lancer dans le recyclage et demain s’atteler à un projet où on se sert du bois. On peut utiliser les vingtaines de machines à notre disposition pour toute idée originale ou, pour les moins aventureux, revenir aux fondamentaux avec un simple fer à souder. On trouve ensuite l’atelier à coco qui fournira toutes les machines et outils dont on pourrait avoir besoin pour des créations dans ce matériau singulier. Dans l’atelier suivant, grand espace bien équipé, on trouve le bois partout et sous toutes les apparences : brut, produit fini ou en cours. L’imagination n’a pas de limites. « Nous avons de la chance d’être bien équipés. Au lieu de rester chez soi à ne rien faire, on vient ici où toutes les idées prennent vie, car nous ne manquons de rien ! Chacun met la main à la pâte. Nous avons appris à nous servir des machines et avons laissé jouer notre imagination », nous explique Liseby, qui fait partie de l’équipe depuis 2005.

Les boules de Noël conçues par Sheela avec les « perles cipaye » sont inspirées de la tradition locale. Les sacs et albums en papier mâché inspirés de l’art japonais rencontrent actuellement un réel engouement et donnent l’occasion de réaliser de délicates décorations. Les noix de coco ou encore les branches de goyavier, accessibles à tous et partout sur l’île, inspirent les artisans. Grâce à eux, dans cet atelier, rien n’est impossible. Comme s’ils possédaient une baguette magique capables de transformer tous les fruits de leur imagination en produit fini. « On est tous pourvus de créativité. On voit et on s’inspire. Tout est sujet à fabriquer quelque chose. On ne jette rien, on invente et crée. Certains produits peuvent prendre des jours, voire des semaines de travail, mais c’est ce que recherchent nos clients. Des produits finis et délicats qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs » explique Sheela Rughoodass, qui fêtera bientôt ses 15 ans au sein du groupe.

La touche perso

Empaqueter un produit est ici un geste important. En effet, cela veut simplement dire qu’une commande est fin prête à être livrée et qu’on peut commencer à travailler sur un autre produit. C’est avec joie et enthousiasme que ces mères, pères et grand-mères travaillent dans cet atelier. Lors de la fabrication, c’est toujours avec une touche personnelle qu’ils parachèvent leurs œuvres. Venus des quatre coins de l’île, ces artisans ont de véritables doigts de fée ! C’est la magie de Noel.