Explik Ou Ka

Distribution de la méthadone à Mahébourg : l’absence de la police et le manque de discipline décriés par un infirmier

Seul le patient est autorisé à récupérer sa dose.

Michael, prénom modifié, infirmier, explique que depuis plusieurs mois, la distribution de la méthadone serait hors du contrôle des personnes en charge, à Mahébourg. « Depuis un certain temps, j’ai constaté qu’il n’y a plus d’escorte policière lorsqu’on récupère la méthadone pour les points de distributions », fait ressortir Michael.

«En tant qu’infirmiers, nous avons constaté que certains de ces patients toxicomanes ne se présentent pas munis de leur carte d’identité pour obtenir leur dose de méthadone, comme cela doit normalement être le cas. De plus, en l’absence de leur pièce d’identité, certains patients se présentent à la place de quelqu’un d’autre », dit-il. « En cas de refus de notre part, certains de mes collègues ont même reçu des menaces de certains toxicomanes », explique notre interlocuteur. « Il faudrait impérativement régler cette situation, car elle empire de jour en jour », ajoute Michael. 

Interrogé à ce sujet, l’inspecteur Shiva Coothen,  responsable du Police Press Office, explique « qu’un policier y est délégué, chaque jour, pour assurer la sécurité de ces infirmiers. Ceci a d’ailleurs été confirmé par le responsable du poste de police.  Toutefois, si l’infirmier estime que cela ne se fait pas comme il se doit, je demanderai au plaignant de bien vouloir prendre contact avec moi afin que je puisse aviser le responsable de la division, pour trouver un moyen afin qu’il y a une présence policière durant la distribution de la méthadone aux patients », dit-il. Par la même occasion, il a tenu à souligner que, selon le protocole, seul le patient est autorisé à récupérer sa dose de méthadone et qu’il ne peut, en aucun cas, se faire remplacer par quelqu’un d’autre.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !