Live News

Distanciation problématique dans les transports en commun : aucun passager debout autorisé

Comment faire respecter la distanciation physique, avec 480 000 passagers chaque jour ? Le transport en commun est l’un des vecteurs potentiels de la propagation du virus, et certains veulent des mesures de sécurité.

Finalement, la National Land Transport Authority (NLTA) a émis un communiqué le vendredi 19 novembre. Les voyageurs dans les autobus et le métro devront respecter certaines règles. Aucun passager debout ne sera permis dans les autobus.

• Port du masque et distanciation physique obligatoires sur les arrêts d’autobus et les stations, de même que dans les transports publics. 

• L’utilisation régulière de gel désinfectant 

• Pas de passagers debout dans les transports • Garder les fenêtres ouvertes dans les transports 

• La NLTA demande aux personnes âgées et aux enfants de limiter l’utilisation des transports durant les heures de pointe : six heures à 10 heures et de 14 h30 à 20 heures. 

La NLTA avise qu’en cas de non-respect des règles ou si un passager s’en prend à, agresse ou bloque le travail d’un employé du transport, il risque une amende ne dépassant pas Rs 50 000 et une peine d’emprisonnement n’excédant pas deux ans.
 
L’UBIW estime qu’il y a, en moyenne, 480 000 passagers voyagent par autobus à travers l’île, chaque jour. Alain Kistnen, secrétaire de l’UBIW, explique que la présente situation met en péril la vie des travailleurs du transport. Il avance que des gens positifs au virus se rendent dans les ‘flu clinics’ par autobus. Sans compter qu’il y a eu plusieurs contaminations et des décès parmi le personnel de ce secteur. 

D’ailleurs, le syndicat envisage d’organiser une grève générale, si le gouvernement ne vient pas avec des mesures de distanciation dans les transports publics. D’après des données que nous avons glanées : 

• La Corporation Nationale de Transport (CNT) véhicule 130 000 passagers par jour (selon le General Manager Rao Rama) • United Bus Service (UBS) : 40 000 passagers par jour (selon Yousouf Sairally, le Traffic Manager). 

• Rose-Hill Transport (RHT) : 23 000 passagers par jour (selon son CEO, Sidharth Sharma). • Les autres : environ 287 000 passagers Sidharth Sharma, directeur de RHT, parle d’imposition du ‘flexitime’ dans la fonction publique. Ceci divisera les heures de pointe et évitera un amas de passagers sur les arrêts d’autobus.

Yousouf Sairally de l’UBS estime, lui, que s’il faut réduire le nombre de voyageurs, cela doit s’accompagner d’une augmentation de la fréquence des autobus.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !