Xplik ou K

Dispensaire de Baie-du-Tombeau : les premiers soins refusés à un bébé de 18 mois

Le bébé de 18 mois a dû être transporté à l’hôpital Jeetoo pour recevoir des soins.

Rehema a transporté sa fille au dispensaire à la suite d’une blessure reçue à la tête, mais la petite n’a pas reçu les soins nécessaires. Une infirmière a demandé à la mère de se rendre à l’hôpital parce que le dispensaire était fermé. 

Rehema K., habitante de Baie-du-Tombeau, est remontée suite à un incident qui s’est produit le mardi 19 mars. « Ma fille qui est en bas âge a fait une chute à la maison, mardi dernier, et s’est blessée au front en se cognant contre une porte. Elle saignait abondamment et avait une bosse et je l’ai immédiatement transporté au dispensaire de Baie-du-Tombeau. Mon époux et moi sommes arrivés sur place à 12h05. Nous avons remarqué que les portes du dispensaire étaient fermées. J’ai alors frappé à la fenêtre pour qu’on nous ouvre afin que mon enfant de 18 mois obtienne les premiers soins », explique Rehema. 

Grande fut sa surprise lorsque l’infirmière présente sur les lieux lui dit que le dispensaire était fermé. « J’avais bien entendu qu’il y avait du monde à l’intérieur. L’infirmière qui m’a entendue n’a même pas pris la peine de se lever de sa chaise pour venir me parler ou consulter ma fille. Elle m’a dit que le dispensaire était fermé et qu’elle devait se rendre à l’hôpital. Sans perdre de temps, nous nous sommes rendus à l’hôpital Jeetoo à Port-Louis et c’est là que ma fille a pu être soignée», raconte Rehema qui déplore cette attitude. Elle poursuit en disant que cet acte est inhumain d’autant plus que cela concernait un enfant en bas âge. « Il est bien inscrit sur un tableau à l’entrée du dispensaire que les services sont offerts de 8 heures à 16 heures en jour de semaine et jusqu’à midi les samedis, alors pourquoi nous a-t-on refusé le service ? Cela a tout l’air d’être un refus de venir en aide à  une personne en danger », déplore la jeune mère. 

Le docteur Ismet Dawood Ismaël Nawoor, Regional Health Director à l’hôpital Jeetoo a été clair lors de son intervention sur les ondes de Radio Plus. « Je suis catégorique, peu importe qui, un  professionnel du service médical qui refuse de donner les premiers soins à un patient commet une erreur. Aucun dispensaire de l’île n’est autorisé à fermer ses portes à l’heure du déjeuner. Il y a même des formulaires à cet effet pour informer le public. Nous l’avons bien fait comprendre et si cela continue, il faudra alors sanctionner », conclut le docteur. Ce dernier a tenu à rencontrer la mère de l’enfant pour consigner une plainte en écrit à l’hôpital Jeetoo afin que le service puisse ouvrir une enquête. 
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more