Live News

Disparition de Ranjiv Fallee et Daniello Castor en mer : le dossier référé à la MCIT

Ranjiv Fallee, 34 ans et Daniello Castor, 23 ans

Cette enquête pourrait prendre une autre tournure avec la Major Crime Investigation Team (MCIT) qui a pris le relais de cette affaire. Les policiers soupçonnent l’implication de deux Mauriciens qui se sont retrouvés illégalement sur le sol réunionnais depuis décembre. Tous deux ont été arrêtés et déportés à Maurice la semaine dernière. 

Ranjiv Fallee, 34 ans et Daniello Castor, 23 ans sont portés manquant après une sortie en mer le 16 décembre dernier. Ces deux habitants de Trou- aux-Biches et Bois-Marchand, respectivement, se sont embarqués sur un Speed Boat, pour une partie de pêche sur la côte ouest.  Ne les voyant pas rentrer plus de 24 heures après leur sortie, leurs proches ont rapporté l’affaire au poste de police de Trou-aux-Biches et au National Coast Guard (NCG).

Les autorités avaient déployé de grands moyens sur la côte ouest avec la participation des avions du NCG et de l’hélicoptère de la police. L’aide des pays de la région avait aussi été sollicitée, dont l’île de La Réunion et le  Madagascar, au cas où les deux Mauriciens auraient connu une avarie de moteur et auraient dérivé en haute mer.

Cette affaire a pris une tout autre tournure la semaine dernière, après l’arrestation de deux Mauriciens, qui se trouvaient illégalement sur le sol réunionnais. Interrogés par la gendarmerie, les deux hommes ont affirmé être arrivés à La Réunion en décembre dernier, par voie maritime de Maurice. Une coïncidence, avec la disparition de Ranjiv Fallee et de Daniello Castor. Ils ont été par la suite déportés à Maurice, le jeudi 14 mars. 

Ces deux Mauriciens retrouvés sur le sol réunionnais font d’ailleurs l’objet d’une enquête de la brigade des stupéfiants de l’île sœur. Cela, car le flou persiste toujours sur le motif de leur visite à La Réunion. Les enquêteurs ont pu confirmer que les Mauriciens sont arrivés illégalement par voie maritime. Mais les suspects ont gardé leur droit de silence sur le type de bateau utilisé.

En début de semaine, ce sont les enquêteurs de la MCIT qui ont pris en main ce dossier. Ils comptent, dans un premier temps, écouter la version des proches de Ranjiv Fallee et Daniello Castor, avant de se tourner vers les deux Mauriciens qui ont été déportés de La Réunion. Les enquêteurs soupçonnent un acte malveillant. 

Ce sont les éléments du Passport and Immigration Office (PIO) qui ont procédé à l’arrestation du duo Legrand-Pascal à leur arrivée à Maurice. L’enquête a été référée aux enquêteurs de la MCIT et est axée sur l’aspect de la disparition des deux Mauriciens. 

La Criminal Investigation Division (CID) de l’aéroport s’est aussi intéressée à cette affaire. Les explications du duo n’ont pas convaincu la police et les deux suspects sont en détention. Ce qui intéresse l’Adsu et la CID, c’est «La Réunion connection » probable entre les deux et des individus installés sur l’île sœur. La police veut les détails tels que l’endroit du logement des deux Mauriciens, lors de leur séjour de trois mois à l’île de La Réunion.

Les enquêteurs veulent tirer au clair les versions de Paris Pascal et Rickel Legrand. Ils ont affirmé avoir déposé le duo des disparus en mer et ils  auraient regagné les côtes réunionnaises à la nage. Paris Pascal et Rickel Legrand auraient passé quelques jours à La Réunion, en situation irrégulière, avant de se faire épingler par la gendarmerie. 
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !