Actualités

Discrimination alléguée : cinq bookmakers servent une mise en demeure au MTC

bookmakers Des bookmakers à l’œuvre au Champ-de-Mars.

Ils affirment que le Mauritius Turf Club (MTC) les traite de façon discriminatoire. Cinq bookmakers ont servi une mise en demeure au MTC, le mercredi 21 août. Ils réclament un traitement égal en ce qui concerne les services mis à la disposition des bookmakers.

Ils se disent lésés. Cinq bookmakers ne digèrent pas le fait d’être traités différemment d’autres bookmakers. Ils allèguent que le MTC a un traitement discriminatoire à leur égard. Les cinq bookmakers ont, par le biais de leur avoué, Me Roshan Rajroop, fait servir une mise en demeure au MTC, le mercredi 21 août. 

Les cinq bookmakers réclament au MTC de s’abstenir de les traiter différemment à d’autres bookmakers qui opèrent lors des courses hippiques. Ils demandent ainsi un traitement égal surtout par rapport aux facilités qui sont accessibles, notamment des cartes d’accès gratuit, des laissez-passer pour le stand et des facilités de stationnement.

Dans leur mise en demeure, les cinq bookmakers affirment qu’ils sont autorisés par la Gambling Regulatory Authority à opérer en tant que bookmakers pour les courses hippiques. Les plaignants soulignent qu’au début de la saison hippique 2019, le MTC avait fait parvenir à chacun des cinq bookmakers un contrat en écrit qu’ils devaient signer pour la saison. 

Les cinq bookmakers ont collectivement refusé de signer ce contrat considérant que leurs activités en tant que bookmaker ne pouvait légalement pas dépendre de l’exécution de ce contrat.

Ils ont porté l’affaire devant la GRA, par voie d’une correspondance datant du 2 avril 2019, afin d’obtenir une confirmation en écrit pour savoir si la signature d’un contrat était justifiée en vertu de la Gambling Regulatory Authority Act 2007 avant de pouvoir exercer la profession de bookmaker pour la saison 2019. 

Dans une correspondance datant du 17 mai 2019, la GRA a déclaré sans équivoque  qu’il n’était pas nécessaire pour les bookmakers et le MTC de signer un contrat sous la Gambling Regulatory Authority Act 2007. 

Pour que les bookmakers puissent opérer, il suffit qu’ils se conforment aux dispositions de l’article 33 de la Gambling Regulatory Authority Act 2007 et la Directive No.3 de 2018 émise par la GRA concernant les frais payables au MTC. 

Les cinq bookmakers disent avoir respecté l’article 33 de la Gambling Regulatory Authority Act 2007 ainsi que la Directive No.3 de 2018. En plus des droits de licence payables à la GRA, les cinq bookmakers disent avoir versé 4,5 % des recettes collectées au MTC. 

Les plaignants avancent que le MTC a, depuis le début de la saison hippique 2019, agi de façon discriminatoire à leur égard comparés aux autres bookmakers qui opèrent au Champ-de- Mars, surtout concernant des cartes d’accès gratuit, les laissez-passer pour le stand et des facilités de stationnement.

 Les cinq bookmakers sont d’avis que le MTC impose volontairement ce traitement discriminatoire et inégal pour les obliger à signer ledit contrat. D’autre part, ils soutiennent que le MTC n’a pas le droit de traiter différemment ceux qui détiennent le permis de la GRA et qui payent un montant égal de redevance. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor