Actualités

Diocèse de Port-Louis : un protocole pour traiter les abus sur mineurs

cardinal Piat C’est entouré des pères Heriberto Cabrera (à l’extrême g.) et Georgy Kenny (à l’extrême dr.) ainsi que d’Emilie Duval, docteure en psychologie, que le cardinal Piat a présenté le protocole.

Le diocèse de Port-Louis a élaboré un protocole établissant des procédures à suivre au cas où un membre du diocèse ferait l’objet d’une accusation d’abus sexuel sur mineur. Pour le moment, un seul cas d’abus présumé a été rapporté à Maurice. L’affaire est devant la justice.

«Personnellement, je suis meurtri et horrifié par les souffrances des victimes des prêtres ou personnes de l’église. » C’est ce qu’a fait ressortir le cardinal Piat face à la presse le mercredi 13 mars 2019. Il a parlé d’une perte de confiance envers les responsables d’églises à la suite des cas de pédophilie présumés rapportés dans le monde. « Des cardinaux ont miné la confiance des fidèles », a-t-il ajouté.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le diocèse de Port-Louis vient avec un protocole d’écoute, de compréhension et d’assistance. Le cardinal a présenté le document, entouré des membres du comité rédactionnel, en l’occurrence les pères Heriberto Cabrera et Georgy Kenny ainsi qu’Emilie Duval, docteure en psychologie.

Sanctions

Le protocole prévoit des sanctions au niveau de l’église et de la loi. Des procédures permettent l’accueil des victimes, la protection des mineurs et la sanction des coupables. Un comité diocésain siégera pour écouter les cas avant de les transmettre à l’évêché.

Un programme de formation pour sensibiliser les responsables des groupes de jeunes sera lancé avec l’aide d’un psychothérapeute. Ce dernier sera à Maurice pour animer des sessions de travail. Le but : aider les animateurs de groupes à détecter et à traiter les cas d’abus. Le protocole tient aussi compte de l’aspect de la confidentialité – que ce soit dans le cadre d’une confession ou hors confession.

Selon le père Heriberto Cabrera, le diocèse met en place une charte qui établit une ligne de conduite que devront avoir les animateurs, notamment en ce qui concerne leurs habits, leur langage, leur comportement et leur attitude. Selon la charte, aucun animateur (homme) ne pourra entrer dans un dortoir de filles et vice versa. De plus, aucun animateur ne devra se retrouver seul avec un jeune. L’évêché demande à ce qu’une personne fiable du diocèse atteste de la moralité de celui ou celle qui souhaite devenir animateur.


Au cœur de l’info

Le père Cabrera : «Pas de statistiques en ce sens»

Le père Heriberto Cabrera a tenu à rappeler que l’église catholique a de tout temps eu à cœur la protection des mineurs. Il intervenait dans l’émission Au cœur de l’info le mercredi 13 mars 2019, animée par Jane Lutchmaya et Eshan Dinally. Pour lui, s’il est difficile de répertorier le nombre de cas à Maurice c’est parce qu’il n’y a pas de statistiques en ce sens. Il précise qu’il s’agit de cas délicats où il est toujours difficile de faire parler les gens. « Lorsqu’il y a des allégations, on est tenu d’aller vers la police. Nous prenons toutefois le soin d’écouter les différentes versions, même celle de la victime après avoir bien entendu obtenu l’accord des parents », a expliqué le père Heriberto Cabrera.

Il a rappelé que ce sont les mineurs qui sont les plus vulnérables dans les cas d’agression sexuelle. « Ils ne peuvent pas se défendre. Ils sont plus petits face à des adultes qui ont, eux, tendance à utiliser leur aura pour facilement les séduire », a-t-il déclaré.

Intervenant également dans l’émission, Émilie Duval, psychologue du diocèse, a, pour sa part, indiqué que le protocole mis en place est un projet de formation à long terme. « Il est primordial pour que l’église catholique parvienne à sensibiliser les gens aux abus sexuels et à donner les outils nécessaires aux adultes qui sont appelés à travailler avec les mineurs. » La psychologue a souligné qu’il est essentiel que les victimes et leurs proches soient tenus informés des lois existantes. D’où l’importance de ce protocole.

Le Week-end FoU FoU FOU