Actualités

Diffamation alléguée : Stephen Anthony Aldridge gagne en appel

La Cour suprême

L’ancien directeur de Mordaunt Estates Ltd, Stephen Anthony Aldridge, a obtenu gain de cause en appel devant la Cour suprême, le 10 août 2018. Il contestait un jugement interlocutoire rendu par une juge siégeant en première instance. Cela, dans un procès en réclamation logé contre lui par un nommé Tommy Lo Seen Cheong, expert comptable.

Ce dernier lui réclame des dommages de Rs 50 millions pour diffamation alléguée. L’expert-comptable fait valoir qu’il avait été nommé administrateur de la compagnie Mordaunt Estates Ltd le 23 mars 2011. La compagnie avait pour directeur et actionnaire, Stephen Anthony Aldridge. L’expert-comptable déclare avoir découvert de sérieuses irrégularités impliquant Stephen Anthony Aldridge. Tommy Lo Seen Cheong soutient que l’ancien directeur de Mordaunt Estates Ltd a ensuite envoyé des e-mails contenant des propos diffamatoires, notamment à l’Institute of Chartered Accountants of England and Wales, dont il était membre.

La juge de première instance avait conclu, sur un point de droit soulevé par Stephen Anthony Aldridge, que la Cour suprême avait la juridiction nécessaire. La juge a déduit que les e-mails ont dû être expédiés de Maurice. En appel, le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen et la juge Aruna Narain ont renversé cette décision de la cour de première instance. Ils ont ordonné à la juge de reconsidérer la question de juridiction en établissant le lieu où la diffamation alléguée a été commise.