Actualités

Développements à Agalega : plus de la moitié de l’île du Nord en travaux

Agalega

Il y a plus d’ouvriers indiens que d’Agaléens dans l’île en ce moment. Cela en raison des travaux qui concernent plus de la moitié de l’île du Nord. Une chose que déplorent les habitants : le manque de communication. 

Les quelque 300 habitants d’Agalega attendent toujours des explications de la part des autorités en ce qui concerne les développements sur l’île. Mais entre-temps, les travaux continuent. C’est ce que souligne Arnaud Poulay, porte-parole des Agaléens. « Les travaux continuent sans qu’on ne sache quelque chose. Il n’y a aucune communication entre les autorités et les habitants », déplore-t-il. Ce dernier affirme que les travaux concernent plus de la moitié de l’île du Nord. « Il y a plusieurs grosses machines qui y travaillent », ajoute-t-il. 

Le porte-parole des amis d’Agalega, Laval Soopramanien, a indiqué de son côté que les personnes qui habitent à Agalega attendent toujours un bon système d’éducation, des terrains à bail et un bon système de la santé. Il déplore également le manque de communication entre les autorités concernées et les habitants. « Comme d’habitude, il n’y a aucune communication. Les Indiens travaillent toujours sur les projets », a-t-il fait ressortir. Ce dernier a souligné que, maintenant c’est le Premier ministre qui est en charge de l’île, il espère qu’il y aura maintenant des communications. 

Au sein de l’île, il y a plus de 400 ouvriers indiens qui y travaillent en ce moment. Cela est plus que les habitants qui y résident. Ces ouvriers sont dans l’île, notamment pour la construction d’une piste d’atterrissage de 3 km de long et de 45 mètres de large, d’une jetée d’approche de 199 mètres de long et d’une jetée d’accostage de 255 mètres et d’une infrastructure de soutien. Avec ce projet, des B737-900 et l’Airbus 321 pourront y atterrir et y décoller.

Parmi les autres travaux, on verra la construction d’une station de débarquement de poissons, d’un dispensaire et d’un bureau. Il y aura également la construction d’une cinquantaine de maisons par la National Housing Development Company Ltd. 

C’est depuis septembre 2018 que plusieurs équipements ont été achevés à Agalega par les ouvriers venant de la Grande-Péninsule. Si les travaux de déblayage des terres ont déjà débuté en avril de cette année, les travaux majeurs ont débuté en mai. C’est Afcons Infrastructure Ltd qui se charge des travaux. Selon le plan, les travaux prendront fin dans deux ans.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !