Actualités

Développement foncier : accouchement difficile pour les Smart Cities envisagées par l’État

Smart Cities Les projets de Smart Cities du gouvernement prennent du retard.

Les villes intelligentes prévues par le gouvernement éprouvent des difficultés pour sortir de terre. Ce sont uniquement les travaux de la Yihai Smart City qui vont débuter d’ici à la fin du mois, alors que les deux autres, à Le Bouchon et à Côte- d’Or respectivement, devront encore attendre.

C’est le contraste entre les Smart Cities envisagées pour le compte de l’État et celles du privé. Chez le privé, les villes intelligentes avancent, notamment celles de Moka City, Mon-Trésor City d’Omnicane, Uniciti de Médine, Beau-Plan Smart City de la compagnie Terra, et Jin Fei Smart City. Par contre, pour celles du gouvernement, annoncés en grande pompe en 2015 par l’ancien ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, les travaux prennent du retard.

Ce n’est que vers la fin de ce mois que les premiers coups de pioche seront donnés pour la construction de la Yihai Smart City. Dans l’entourage de l’Economic Development Board (EDB), on indique que Yihai Investment Ltd (YIL) a obtenu son permis Environmental Impact Assessment (EIA), de même que le Building and Land Use Permit. « Les travaux vont débuter d’ici la fin de ce mois. Dans un premier temps, les investissements seront de 5 à 6 milliards de roupies. Par la suite, ils atteindront Rs 20 milliards », indique un proche du dossier.

Quelque 3 000 emplois directs et indirects seront créés dans le cadre de ce projet. Certaines infrastructures existantes seront conservées, à l’instar du Clos St Louis, l’ex-Fu Xiao et l’Indra aussi bien que le Grand Casino du Domaine et le centre de conférences Swami Vivekananda. Mais on prévoit également la construction de 1 217 appartements, de 40 blocs duplexes, de 21 villas, d’une école paraprimaire et primaire, d’un bâtiment administratif, d’un hôtel d’affaires avec 300 chambres, d’un casino, d’un centre de conférences et de restaurants.  L’établissement hôtelier sera 4-étoiles. Le prix moyen d’une chambre sera de plus de Rs 4 000 par nuitée.

En ce qui concerne la construction d’une ville intelligente de Sugar Investment Trust, à Le Bouchon, dans le sud du pays, cela va prendre encore du temps. La firme britannique Curzon vient d’avoir sa Letter of Comfort. La compagnie a dû revoir ses plans initiaux avant d’obtenir le feu vert. « Au sein de l’EDB, on ne pouvait considérer le premier plan. On n’était pas d’accord avec la construction d’un hôtel sur les Pas géométriques. Du coup, il fallait venir avec des nouveaux plans. Maintenant, le promoteur doit attendre son EIA et son Building and Land Use Permit », fait ressortir notre source. Elle indique que le projet coûtera quelque Rs 6 milliards.

Pour ce projet, le SIT compte développer 143 arpents de terre, dont 20 sur les Pas géométriques, avec un front de mer sur 800 mètres. L’organisme entend ainsi réaliser un de ses plus grands projets jamais entrepris.  Ce volet comprendra un grand centre commercial, des villas et un hôtel, entre autres, et devrait générer plusieurs emplois dans le sud du pays.

En ce qui concerne la troisième Smart City du gouvernement, celle de Côte-d’Or, rien n’a encore été approuvé. Tout est encore à l’étape de planification, affirme-t-on au sein de l’EDB. Du coup, c’est la ville intelligente qui va prendre encore du temps pour se concrétiser. Le projet couvrira 920 hectares de terre, soit 2 179 arpents. Cette nouvelle ville intelligente encouragera le développement de projets dans le but de stimuler les activités économiques et comprendra également une ville administrative pouvant accueillir certains départements et bureaux gouvernementaux.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor