Live News

Développement de taille pour MK : la renégociation du «leasing» des avions permettra d’économiser Rs 140 M par mois

Air Mauritius n’aura pas de mensualités à payer. Elle paiera uniquement pour les heures de vols.

Les administrateurs d’Air Mauritius ont renégocié les contrats de « leasing » des quatre derniers avions achetés. En sus d’obtenir un rabais allant jusqu’à 30 % sur le prix de vente, la compagnie ne paiera pas de mensualités pendant deux ans. Elle paiera par heure d’utilisation.

C’est considéré comme un développement très important dans l’opération de sauvetage d’Air Mauritius. Il aura fallu plusieurs mois de négociations à Sattar Hajee Abdouola et Arvindsingh Gokhool pour parvenir à renégocier les contrats de location des deux A 350-900 et des deux A330neo.

L’achat de ces appareils figure parmi les facteurs qui ont lourdement plombé l’entreprise.

Rien que le « leasing » de ces quatre appareils coûte environ Rs 167 millions chaque mois à la compagnie. Pour les deux A 350-900, Air Mauritius débourse Rs 100 millions par mois et Rs 67 millions pour les deux A 330neo.

L’accord porte sur deux points. Le premier prévoit un rabais allant jusqu’à 30 %, dépendant de l’appareil, sur le prix d’achat de ces avions. Les compagnies de « leasing » auprès desquelles Air Mauritius avait obtenu le financement pour l’achat de ces appareils ont accepté d’accorder une ristourne pour le moins conséquente à la compagnie.

Le second point est que désormais, Air Mauritius ne paiera plus de mensualités. Elle paiera uniquement pour les heures de vol effectuées. À titre d’exemple, au lieu de débourser Rs 50 millions par mois pour un A 350-900, la compagnie paiera uniquement pour le nombre d’heures pendant lesquelles elle aura utilisé l’avion.

Selon les administrateurs, au lieu de Rs 167 millions par mois, Air Mauritius ne paiera plus qu’environ Rs 20 millions par mois pour l’ensemble de ces quatre nouveaux appareils. Ces nouvelles conditions sont à effet rétroactif et d’une durée de deux ans, c’est-à-dire du 22 avril 2020, date à laquelle Air Mauritius est entrée sous administration volontaire, jusqu’à septembre 2022.

« Ce nouvel accord aidera énormément Air Mauritius, car nous perdons énormément d’argent à cause de la très forte réduction du nombre de vols que nous effectuons. Comparé à avant, nous n’avons pratiquement plus d’activités. Nous perdons jusqu’à Rs 150 millions par mois », indique-t-on du côté des administrateurs de la compagnie.

Après dix mois de fonctionnement au ralenti pour cause de quasi-fermeture des frontières, Air Mauritius doit composer avec une caisse pratiquement vide. « Le cash-flow s’est réduit comme peau de chagrin », confie une source proche des administrateurs.

Déjà qu’au départ la compagnie avait été mise sous administration volontaire par son conseil d’administration car elle était insolvable. Air Mauritius a quand même pu tenir malgré le contexte. Il nous revient maintenant que les mesures appliquées – telles que la renégociation des conditions d’emploi, la mise au chômage technique de certains employés et la fermeture de certains bureaux régionaux – ne suffisent plus.

« Nous étudions différentes possibilités pour pouvoir maintenir la compagnie à flot. Le challenge du moment est de trouver de l’argent », confie notre source. Deux options sont la vente d’avoirs de la compagnie et la recherche d’un emprunt auprès des banques. Dans les deux cas, rien ne sera facile.

La vente des quatre avions

La vente de quatre (A340-300 et deux A319-100) avions de la flotte en est au stade final. Les contrats de vente avec BAP Aviation Services, une entreprise hollandaise spécialisée dans la vente de pièces détachées et la réparation d’avions, devraient être signés dans les semaines à venir.

Selon des sources, on parlerait ici d’un deal d’environ Rs 500 millions. Les négociations pour un cinquième appareil, un A330-200, n’ont pas encore pris fin. Ces avions sont ceux qui appartiennent pleinement à Air Mauritius.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !