Development Bank of Mauritius : des profits de Rs 1 Md réalisés et Rs 44 M accordées aux PME

DBM La DBM a remboursé les sommes qu’elle devait à diverses institutions.

Le dernier rapport annuel de la DBM révèle que l’institution a accordé Rs 44 millions en termes de prêts aux PME. Dans le même temps, l’institution a enregistré des profits de Rs 1 milliard.

Le rapport annuel de la Development Bank of Mauritius (DBM) pour l’année 2017 ne dresse pas un tableau favorable de l’institution en termes de soutien financier aux Petites et moyennes entreprises (PME). Selon le rapport, durant cette année, le banque n’a déboursé qu’une somme de Rs 44 millions en faveur des PME. Cela alors que la banque affiche des profits de Rs 1 milliard pour la même année.

Alors que le rapport dévoile les Rs 44 millions décaissés pour les PME, il précise que l’institution a fait de gros efforts pour réduire les dépenses liées aux opérations, notamment en s’assurant de mieux récupérer des arrérages. Ainsi, pour la même période, Rs 451 millions ont été recouverts sur des prêts déjà octroyés. Les recettes en termes de loyer reçu s’élevaient à Rs 113 millions.

D’autre part, la DBM a remboursé les sommes qu’elle devait à diverses institutions, soit Rs 201 millions. La banque a aussi déboursé Rs 306,6 millions pour des dépôts fixes arrivés à maturité. Sur les deux dernières années financières, la DBM a remboursé Rs 3 milliards. Ce qui a considérablement réduit les charges financières et aidé la bonne performance financière de la banque.

Toutefois, ces sommes font pâle figure en comparaison avec la principale source de revenus de la banque : la prise de valeur des propriétés foncières dans lesquelles elle a investi. Cette somme compte pour Rs 1,1 milliard dans les comptes de la DBM. En juin 2016, les propriétés du groupe valaient Rs 1,9 milliard mais cette somme est passée à Rs 3 milliards une année plus tard. L’explication derrière ces valeurs qui ont grimpé en flèche est une réévaluation effectuée le 30 juin 2017. Un apport qui contribue grandement aux profits de Rs 1 milliard du groupe.

La DBM semble toutefois vouloir accentuer ses efforts pour fournir des espaces pour les opérations des PME. 25 de ces petites entreprises ont ainsi déjà signé un contrat avec la DBM pour un emplacement dans la zone industrielle de Coromandel. Des propriétés de Landscope à La Tour Koenig et Bambous ont également reçu l’approbation du gouvernement pour être transférées à la banque. De plus, de nouveaux parcs industriels seront construits à Vuillemin et Plaine-Magnien. Actuellement, les PME qui sont locataires des espaces de la DBM sont au nombre de 350. Avec tous ces espaces additionnels, la DBM estime pouvoir ajouter 185 entreprises supplémentaires au lot.

Il faut souligner que les membres du conseil d’administration de la DBM ont touché en tout et pour tout Rs 3,6 millions en guise de rémunération. Le plus gros salaire était celui de l’ex-directeur, Chand Bhadain, qui a touché Rs 495 000.