Faits Divers

Deux mois après son accouchement : une mère de 17 ans rouée de coups

police de Roche-Bois

Moment de terreur pour une jeune maman. Séparée de son compagnon il y a peu, ce dernier est venu la voir à Cité Briqueterie, à Roche-Bois, mercredi après-midi. Ils se sont disputés et son ex-concubin lui a donné un coup de pied au ventre puis l’a agressée avec une batte de baseball. La jeune femme avait accouché deux mois auparavant.

«Linn menass mo tifi avec samouraï » lâche la mère de la jeune femme.  Celle-ci a peur pour la sécurité de sa fille et de sa petite fille de deux mois. Mercredi après-midi la victime était chez elle en compagnie d’une cousine lorsque son ex-concubin est venu. La situation a dégénéré lors d’une dispute concernant la petite. Rouge de colère, l’ancien compagnon de la jeune femme lui a donné un coup de pied au ventre. Sous le choc, elle s’est effondrée. Mais le cauchemar ne faisait que commencer. Muni d’une batte de baseball, il l’a frappée sur tout le corps, y ajoutant des coups de poing.

La victime s’est mise à crier, ce qui a alerté les voisins. « Heureusement qu’elle a eu l’aide des voisins, sinon il aurait pu tuer ma fille. Et son bébé qui était à côté d’elle », ajoute la maman.  La police de Roche-Bois a été alertée et l’ex-compagnon a pris la fuite. Le corps endolori, la jeune femme a été transportée à l’hôpital. L’enfant a également été examiné. Après les soins, elles ont été autorisées à regagner leur domicile.

« Elle ne sait plus quoi faire. Lorsque son ex-compagnon l’a agressé, il tremblait comme s’il était sous l’influence d’une drogue », nous dit la mère de la victime. Selon la dame, ce n’est pas la première fois que le jeune homme agit de la sorte. « Ma fille a déjà beaucoup souffert avec lui. C’est d’ailleurs à cause de son tempérament que ma fille a rompu », explique la dame. Il y a deux mois, la victime a accouché d’une petite fille. «  Linn gayn zanfan par sezaryenn e li bat mo tifi dan so vant », s’indigne-t-elle. Il y a deux semaines environ,  le jeune homme est sorti de prison. « Il a passé un mois derrière les barreaux à cause de son caractère. Ma fille ne sait plus où vivre ». La police de Roche Bois a initié une enquête afin de faire la lumière sur cet énième cas de violence domestique.

Violence conjugale : un policier aspergé de piment et d’épices

Le même jour à Résidence La Cure, un autre cas de violence domestique a été rapporté. Une jeune femme de 28 ans s’est fait agresser par son époux. Informé de cette agression le père de la victime, un habitant de  Baie-du-Tombeau, s’est rendu sur place avec la police d’Abercrombie. Mais au cours de cette intervention un policier a été aspergé avec une sauce du piment et des épices. Il a été atteint au yeux. La jeune femme et lui ont dû recevoir des soins à l’hôpital.