Faits Divers

Deux maisons frappées par la foudre - Ravi Groodoyal : «Nous n’avons jamais eu aussi peur de notre vie»

foudre Santa Bhivah et Ravi Groodoyal indiquant l’ampleur des dégâts causés par la foudre.

La pluie et le tonnerre qui se sont abattus sur l’île, dimanche, ont semé la terreur dans certaines localités. Alors que la montée des eaux dans des nombreuses régions a fait craindre le pire, à Lallmatie et Quartier-Militaire, deux familles ont vu leur maison foudroyée. Les dégâts sont considérables.

Pour Ravi Kant Sharma Groodoyal, 35 ans, c’est la première fois qu’il fait face à une telle situation. Domicilié à rue Mission Cross, à Lallmatie, le jeune homme se reposait quand il est réveillé par un bruit infernal. « J’ai été arraché à mon sommeil par un bruit assourdissant », dit-il. Il est alors 14 heures. Une fois debout, il entend le tonnerre gronder.

« Premye fwa monn tann loraz krye koumsa », dit-il. Quelques minutes après, il a vu de la fumée sortir d’une pièce au sous-sol. « Je pensais que c’était seulement un fil éléctrique qui brûlait. Je suis descendu pour aller voir. En ouvrant la porte, j’ai vu une épaisse fumée », relate le jeune homme.

Il n’est pas allé plus loin dans la pièce. « J’ai regardé à travers l’imposte et j’ai constaté que le feu s’était propagé dans la pièce où nous avons plusieurs de nos effets », poursuit-il. « Avec l’aide des voisins nous avons brisé les vitres et portes pour que l’air circule. Les pompiers ont été alertés et nous avons pu éteindre le feu qui menaçait de se reprendre dans la maison », explique Ravi. Le constat est accablant. Plusieurs chaises neuves, des meubles, un lit et des appareils ont été endommagés par le feu. La valeur des pertes est estimée par le propriétaire à Rs 100 000.

« Les voisins ont vu que la foudre s’est abattue sur la maison », dit le jeune homme. « C’est une chance qu’il n’y avait personne dans cette pièce au moment des faits ». Lundi, des ouvriers du Central Electricity Board se sont rendus au domicile des Groodoyal . « Ils ont tout débranché », lâche-t-il.

Un grand bruit fracassant

À peine une heure plus tard, c’est chez la famille Bhivah à Betuel, Quartier-Militaire que la foudre est tombée. « Zame pann trouve kalite loraz la », dit Santa Bhivah. Son époux et elle ont assisté impuissants au déchaînement des éléments. « L’orage grondait et il pleuvait des cordes. C’était effrayant », raconte-t-elle. Le couple, pris de peur, est allé dans sa chambre. « Nous nous sommes enfermés dans la chambre à coucher. Puis, il y a eu ce grand bruit fracassant. Il y a eu un énorme coup de tonnerre. Les prises électriques ont ‘sauté’ », dit la dame, encore secouée.

Mari et femme sont sortis de la chambre et juste en face d’eux, dans la salle de bains, ils ont constaté une énorme fissure au plafond. « Il n’y avait plus de courant. Mon époux est monté sur le toit de la maison. Il a vu que le réservoir d’eau avait été endommagé. Il y a un impact ou la foudre a frappé » poursuit Santa. La valeur des dégâts cette fois ci s’élève à Rs 50 000. « Chez un voisin, son téléviseur a brûlé et chez un autre, ses prises électriques ont ‘sauté’. C’est du jamais-vu », explique-t-elle.

Voilà une journée que ces familles n’oublieront pas de sitôt. Comme pour des nombreuses personnes affectées par ces pluies, ces familles doivent désormais tout remettre à jour en espérant que cette expérience ne se reproduise pas.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !