Live News

Deux fillettes périssent dans un incendie à Cité Anoska : «Mo finn tan mo tifi pe plore», témoigne leur mère

«Breaker finn sauté. Mo frer fin al pou lev breaker la. Mo fin tan mo tifi pe plore», confie Pascalina Ketel, la mère de Nathalia et d'Aurélia à TéléPlus. Ces deux fillettes, âgées de 2 ans et 10 mois respectivement, ont péri dans l’incendie qui a éclaté dans la soirée du vendredi 28 décembre au domicile familial à Cité Anoska, Curepipe. 

«Mon époux s’est précipité sur les lieux pour aller voir mes deux filles. Tansion akoz pe fer nwar, li pe plore. Kouma li monte lao, mo fin tan li pil la porte et krie. Mo ti panse voisin. Ler guete mo mari sa. Mem gro dife, li fin al andan pou tir premie la. Li fin mem avoy 1 seo delo lor lili. Li fin rerant endan. So lame fin brile. Me li pan trouve Aurélia. Kapav li fin tombe kan lin vire», explique Pasqualina Ravina Ketel, 26 ans. 

«Mon époux est très attaché à Nathalia », ajoute-t-elle.  

Après l’incendie meurtrier qui a coûté la vie à la petite Aurélia, âgée de 10 mois, vendredi soir, sa sœur, Natalia, âgée de 2 ans, également prise au piège dans l’incendie, a succombé à ses brûlures, tard dans la soirée de samedi. Elle était admise à l’unité des grands brûlés de l’hôpital Victoria à Candos.