Live News

Détournement présumé de Rs 3 milliards à Maurice : les autorités françaises sollicitent l’aide des Casernes centrales

casernes

Le département de la fraude fiscale auprès du ministère de l’Intérieur à Paris a sollicité l’aide des autorités mauriciennes dans le cadre de l’enquête sur un détournement allégué de Rs 3 milliards. Selon les enquêteurs français, les 84 300 000 francs suisses ont quitté le territoire suisse avant de transiter par la France pour atterrir à Maurice.

Des échanges de courrier et d’informations ont eu lieu entre les autorités de Paris et les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID). Le département de la fraude fiscale française a, le 27 août, informé les hommes de l’assistant-commissaire de police (ACP) Devanand Reekoye qu’un comité sera bientôt mis sur pied « afin de connaître l’origine de cet important mouvement financier au départ de la Suisse, via la France vers Maurice. »

Possible convocation d’un avoué

Au niveau des Casernes centrales, les enquêteurs ont déjà interrogé le promoteur immobilier Ramen Sawmynaden. Ce dernier est accusé par un ressortissant suisse, Eric Freymond, d’avoir détourné cette somme d’argent. Le nom d’un troisième protagoniste est cité dans cette affaire. Il s’agit d’un Mauricien établi en France. Ce dernier, qui détient également la nationalité française, est dans le collimateur des enquêteurs de la fraude fiscale française.

Lors de son interrogatoire à l’Independent Commission Against Corruption (Icac) et au CCID, Ramen Sawmynaden a balancé le nom d’une femme mauricienne qui serait proche du Suisse. Cette dernière est déjà dans le collimateur des autorités mauriciennes. Outre le nom de cette femme, le promoteur immobilier a également balancé celui d’un avoué mauricien, comme a fait état Le Défi Quotidien dans son édition du mercredi 28 août. Selon ses dires face aux enquêteurs du CCID, l’avoué lui aurait proposé de faire enlever les plaintes formulées contre lui en échange de 500 000 euros, équivalent à environ Rs 20 millions. Une plainte a été consignée par Ramen Sawmynaden à la Mauritius Law Society et au CCID. Une convocation de l’avoué aux Casernes centrales n’est pas à écarter.

Selon nos recoupements, les hommes de l’ACP Devanand Reekoye comptent sur la collaboration du département de la fraude fiscale français pour faire la lumière sur la provenance du montant de Rs 3 milliards. Il nous revient que deux mises en demeure ont été servies à Ramen Sawmynaden, les 23 juillet 2019 et le 8 août 2019 respectivement. Le promoteur immobilier a tenu également à répondre à Eric Freymond par voie légale et dément toutes les allégations formulées contre lui. Comme il a fait état dans sa déposition au CCID, Ramen Sawmynaden a mentionné dans sa ‘Notice In Reply’, datant du 19 août 2019, qu’il a reçu plusieurs menaces de mort.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !