Actualités

Détournement allégué de Rs 50 m : le président de l’AMB entendu par l’ICAC 

Raj Gaya, président de l’Association Mauricienne de Badminton (AMB) a été entendu dans le sillage d’un détournement allégué de Rs 50 millions. C’était vendredi 19 avril, au Réduit Triangle. 

La commission anticorruption veut faire lumière sur les transactions financières au sein de l’association, surtout la donation effectuée par la World Badminton Association (WBA), par le biais de la Conféderation africaine de Badminton. Cet organisme était censé agir en tant que plateforme intermédiaire pour s’assurer que cette donation parvienne à l’Association mauricienne de Badminton.

Entretemps, l’Icac a soumis une demande pour obtenir des informations auprès des autorités africaines concernées. Les enquêteurs avaient réclamé des précisions auprès de Sahir Edoo, qui occupait le poste de secrétaire général par intérim de la Confédération africaine de Badminton. Selon l’Icac, la transaction de dons, à hauteur de Rs 80 millions, émanant de la World Badminton Association, aurait dû se faire par l’intermédiaire de la Confédération africaine de Badminton. Dans le sillage de cette affaire, le rôle d’un ancien haut-cadre de l’Association mauricienne de Badminton intéresse les enquêteurs. 

L’Icac veut obtenir une entraide judiciaire auprès de plusieurs pays africains, notamment l’Afrique du Sud et de la Malaisie. Des correspondances ont été envoyées dans ce contexte. 

La commission est en possession de documents jugés compromettants concernant l’utilisation des Rs 80 millions. Cet argent était destiné aux athlètes de la discipline, et devait être utilisé pour l’acquisition d’équipements, et pour régler les frais de formation. Il n’aurait pas été utilisé à bon escient. Les enquêteurs privilégient la thèse d’un détournement de fonds, qui aurait perduré pendant une quinzaine d’années, soit depuis 2002. L’Icac enquête aussi sur des cas de falsification de signature, voire de documents. Très peu d’informations sont disponibles sur ce volet. 

À l’issue de son audition, Raj Gaya a été autorisé à partir. Son interrogatoire se poursuivra dans les jours à venir. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !