Live News

Destin tragique de deux motocyclistes : ces vies brisées

Les motocyclistes sont les plus vulnérables des accidents de la route. Au cours de la semaine, deux motocyclistes se sont ajoutés à la liste des victimes. Il s’agit de Yaasir Bheekharry, 29 ans, passionné de moto, qui a succombé à ses blessures le 11 septembre et Shezaad Ally Mira, également 29 ans, qui est mort sur le coup dans la soirée de mercredi dernier. Ce dernier était à motocyclette avec son épouse lorsqu’ils ont été impliqués dans une collision avec une fourgonnette. 

Passionné de moto : la dernière virée de Yaasir

yaasir
Yaasir Bheekharry passionné dans tout ce qu'il entreprenait.

Yaasir Bheekharry, 29 ans, laisse un grand vide auprès de ses proches et un manque dans la communauté des bikers à Maurice. Le jeune homme, domicilié à Pailles, et jeune cadre en tant que Chief Financial Officer dans une compagnie spécialisée dans les ventes en ligne, a poussé son dernier souffle aux soins intensifs au bout d’une semaine. Le 3 septembre dernier, ce père de famille a effectué une virée (ride) avec d’autres amis de Freeriders Motorclub. Malheureusement, il a été victime d’un accident.

Juneyd, le frère de la victime, tente tant bien que mal de surmonter cette douloureuse épreuve. Yaasir était une personne qui se faisait remarquer pour ses qualités. « Li ti enn dimounn kot ena pou ede, li pou fer li. Li ti ena tro bokou kalite. Se enn pert imans pou la fami », lâche son frère. Amoureux et passionné d’automobile, Yaasir aimait les gros bolides. « Linn komanse par loto apre linn rant dan moto », ajoute ce dernier.

Il y a environ un an, Yaasir a intégré les Freeriders Motor Club. Comme bon nombre de passionnés de grosses cylindrées, il se retrouvait souvent pour des balades à travers le pays. Iqbal Kaufid, qui est à la tête du club, ne garde que de bons souvenirs de Yaasir qui a marqué de sa présence au sein du groupe. 

« Li ti enn personn ki extra koul. Ryen à dir, ninport ki servis ena, li la-mem. Li ti tou letan reponn prezan », nous explique Iqbal Kaufid. Le jeune homme circulait sur une Kawasaki Ninja 1000. « Li ti enn gran pasione », relate-t-il. Le 3 septembre dernier, jour de l’accident, le groupe s’était donné rendez-vous sur l’aire de stationnement de la station-service Engen, à Bagatelle. « Nous étions environ sept, dont Yaasir, à avoir répondu présents ce jour-là pour une « ride ». Vers 20 heures, nous nous sommes parlés un moment. Puis nous nous sommes rendus en direction de l’aéroport avant de retourner », explique-t-il. 

C’est sur l’autoroute à quelques mètres du rondpoint de La Vigie que lui et un autre « rider » ont eu un accident. « Je ne connais pas les circonstances de l’accident, car j’étais encore à l’arrière. » Mandée sur place, la police d’Eau Coulée avait informé le Samu (Service d’aide médicale urgente). Grièvement blessé, Yaasir Bheekarry a été transporté d’urgence à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle. Le second motard a reçu des soins avant d’être autorisé à partir.

Cependant, l’état de Yaasir Bheekarry était jugé sérieux. Toutefois la famille s’accrochait à l’espoir de le voir se remettre sur pied. « Nou ti ena gran lespwar li pou sorti ladan », nous confie son frère. Malheureusement, le 11 septembre dernier, Yaasir Bheekarry a rendu l’âme. L’autopsie a conclu à un « traumatic brain injury ».

À Upper Vale : les malheurs du couple Shezaad et Fahanaz Mira

shezaad
Shezaad et Fahanaz Mira étaient ensemble à moto.

Shezaad Ally Mira, 29 ans, a quitté ce monde sans avoir dit adieu à sa fille de 10 ans. Il était à motocyclette avec son épouse Fahanaz Mira, 27 ans, dans la soirée de mercredi dernier lorsqu’une fourgonnette les a percutés de plein fouet sur la route principale à Upper Vale. Le jeune homme n’a pas survécu à ses blessures. 

Shadil et Muslim Mira, le frère et le père de la victime, sont anéantis par cette soudaine disparition. La voix nouée par l’émotion, le père de la victime fait ressortir que son fils n’avait pas fait de grandes études, mais il était quelqu’un de débrouillard. « Il n’avait pas un emploi fixe. Il exerçait tantôt comme maçon ou comme planteur dans des champs, tantôt comme vendeur de coco », nous dit Muslim.

Phare non-fonctionnel

Fahanaz, son épouse, a été grièvement atteinte au genou. Elle a dû subir une délicate intervention chirurgicale le lendemain à l’hôpital SSRN, Pamplemousses. Cela fait 11 ans depuis qu’il est marié avec Fahanaz qui est femme au foyer. Shezaad et sa famille vivaient à Flacq avant de venir s’installer à Goodlands. Le couple a ensuite quitté Goodlands pour s’installer à Upper Vale.  « Il y a un an et demi, ma belle-fille a eu un enfant, mais comme ils ne pouvaient subvenir à ses besoins, l’enfant habite chez une tante qui s’occupe de lui », expliquent ses proches. Puis tout dernièrement, le couple a eu un deuxième enfant. « Sa osi zanfan la finn malad. Linn mor avek malad », se désole Muslim, son père. Ainsi, le couple s’occupait seulement de leur fille aînée, aujourd’hui âgée de dix ans. 

Malgré la distance géographique avec sa famille, Shezaad visitait souvent son père à Goodlands. Il était souvent accompagné de son épouse. Mercredi dernier, ils s’y sont rendus. « Mon frère et ma belle-sœur étaient chez nous. Il s’était occupé du jardin avant de partir chez lui à Upper Vale. Comme le phare de sa motocyclette ne fonctionnait pas, il avait pris un casque muni d’une torche qui lui offrait un éclairage », nous dit le frère.

Le couple a pris la route vers 18 h 30 à Goodlands, mais à peine une demie heure plus tard, le téléphone a sonné. « On m’a annoncé que mon frère et ma belle-sœur avait eu un grave accident », explique Shadil. Le couple a été transporté directement à l’hôpital SSRN, Pamplemousses. Mais c’était déjà trop tard pour Shezaad qui laisse sa fille de dix ans qui a encore besoin de lui. « Ma belle-fille a eu un coup violent au genou et son état est sérieux », lâche le papa de Shezaad.

Inculpé pour homicide involontaire, le conducteur de la fourgonnette a souligné que le motocycliste n’avait aucun phare et que de ce fait, il ne l’a pas vu.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !