Live News

Des vacances qui virent au cauchemar pour des Français : des touristes attaqués à Grand-Baie

Le couple Monloup est un habitué de l'île Maurice. Le couple Monloup est un habitué de l'île Maurice.

Ils ont découvert Maurice en 1976. Depuis, Antonia et George Monloup, 77 et 82 ans respectivement, reviennent régulièrement pour des vacances au pays. Cette fois, leur escapade a viré au cauchemar. Ils ont été attaqués par des individus, dimanche soir, à Racket Road, Grand-Baie. Un suspect est derrière les verrous.

Elle est encore sous le choc. Antonia Monloup, une Française de 77 ans, se repasse en boucle le film des événements survenus dimanche soir à Grand-Baie. Elle était en compagnie de son époux George, 82 ans, à Racket Road, dans ce village balnéaire quand ils se sont fait surprendre par deux malfrats qui ont malmené le vieil homme avant de repartir avec son sac à main. 

« J’ai eu très peur quand ils ont projeté George à terre », dit-elle, encore sous le coup de l’émotion. Dimanche soir, la touriste et son mari sortent dîner. Vers 22 h 30, ils décident de rentrer à leur appartement et empruntent Racket Road (où se situe le Grand-Baie Bazar). La route est déserte à cette heure tardive. « J’ai senti une main sur mon épaule. Je pensais que c’était la main de mon époux. Puis, j’ai compris qu’il ne s’agissait pas de lui. J’ai paniqué », dit la septuagénaire, qui sent alors le danger.  

Dans la pénombre, elle se retrouve face à un homme qui tente de lui arracher son sac à main. Un autre homme s’est, lui, attaqué au mari. La vieille dame dit avoir résisté de toutes ses forces. « J’ai hurlé à l’aide. J’ai cherché du secours », dit Antonia qui engage la lutte avec son assaillant. Quelques habitants se sont alors manifestés et les deux malfrats se sont enfuis. Cependant, George a eu moins de chance. Il s’est fait bousculer et s’est retrouvé à terre. Les voleurs sont repartis avec son sac de plage contenant des livres. 

« J’étais très inquiète. George s’était évanoui, mais au bout de quelques secondes, il a ouvert les yeux », raconte Antonia Monloup. George Monloup a été transporté à la clinique de Grand-Baie. Blessé, il a été admis à l’unité des soins intensifs de ce centre hospitalier. L’octogénaire a passé deux nuits sous observation. Il s’en est sorti avec quatre points de sutures.

Nul n’est à l’abri de ce genre d’attaques

Cet incident a bouleversé le séjour du couple Monloup à Maurice. George et Antonia Monloup ne sont pas à leur première visite à Maurice. Ayant découvert l’île en 1976, la destination mauricienne est devenue leur lieu de prédilection pour des vacances. « Nous allons revenir si notre état de santé nous le permet », dit Antonia. Malgré cet incident, le couple garde le moral. « Ce sont des choses qui arrivent dans tous les pays. Nul n’est à l’abri de ce genre d’attaques. Le plus important, c’est que nous soyons en vie », dit l’épouse. 

Un dénommé Patrice Joël Toulouse a été arrêté par une escouade de la police criminelle de Grand-Baie, composée du constable Jeeloll, des caporaux Banker et Goburdhun, du sergent Ragoonundun, sous la supervision de l’inspecteur Jodhoa. Si le suspect nie les faits qui lui sont reprochés, il a été quand même identifié par Antonia Monloup lors d’une parade.

Sanjit Sharma Ramsaha, gérant de l’appartement que loue le couple, salue la promptitude avec laquelle la police a procédé à l’arrestation du présumé voleur. Pour certains habitants, « les patrouilles policières doivent être plus fréquentes ».
 

Le Week-end FoU FoU FOU