Faits Divers

Des travaux sur la route font un mort en décembre 2015 : une firme mise à l’amende 

La firme CCS Comservice (Mauritius) Ltd, opérant aussi sous le nom de China International Telecom Construction Corporation (CITCC) s’est vue infliger, le 29 août 2019, une amende de Rs 75 000. Cela, pour avoir été reconnue coupable, devant la cour intermédiaire, d’homicide involontaire par négligence ayant causé la mort d’un motocycliste. Délit commis, le 21 décembre 2015. Ce sont des travaux entrepris par cette firme qui avaient provoqué cet accident de la route.

CCS Comservice (Mauritius) Ltd, opérant aussi sous le nom de China International Telecom Construction Corporation (CITCC) était poursuivi devant  la cour intermédiaire sous une accusation d’homicide involontaire par négligence. La compagnie, par le biais d’un représentant, avait plaidé coupable. Elle était représentée par Me Paul Vincent Chong Leung. La poursuite était assurée par Me Muhummud Dzedhaan Bhatoo, Senior State Counsel. 

Cette affaire fait suite au décès d’Assok Nunduradu, un habitant de Roches-Noires. Ce dernier avait été victime d’un accident de la route le 21 décembre 2015 à Baie-du-Tombeau. 

Le 21 décembre 2015, XiaoZhu Zheng, Assistant Manager chez CITCC, avait laissé quatre employés sur le lieu du délit. Ils avaient pour tâche d’ouvrir une bouche d’égout. Deux cônes avaient été placés sur la route. La firme chinoise avait le contrat pour l’installation de câbles souterrains.

Négligence de la firme

Quant à la victime, Assok Nunduradu, il circulait à motocyclette. Son véhicule a roulé sur la bouche d’égout qui était à moitié ouverte. Ce qui a provoqué l’accident. La victime a été admise à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo à Port-Louis. Il est décédé le 2 janvier 2016. Le rapport de l’examen postmortem avait conclu qu’il est mort d’une septicémie. 

Il était reproché à CITCC d’avoir fait preuve de négligence et d’avoir causé le décès d’Assok Nunduradu pour n’avoir pas pris les mesures adéquates pour sécuriser la route. 

L’Assistant Manager de CITCC avait admis les faits. Il avait présenté des excuses à la cour. 

À l’énoncé de son verdict, le magistrat Pranay Sewpal a fait ressortir que: « The court takes a very serious view with regard to the imprudence shown by the accused company. Had there been no negligence, this would have spared the life of a person who lost same needlessly ».

Il avance avoir pris en considération les aveux de l’Assistant Manager et aussi le fait que le représentant de la compagnie a plaidé coupable. Pour ces raisons, il a infligé à la compagnie une amende de Rs 75 000.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !