Xplik ou K

Des étudiants fument dans le bus scolaire : la direction de l’United Bus Service promet d’agir

ubs La direction de la UBS a été mise au courant de ce cas.

La direction de l’United Bus Service (UBS) est en présence d’ne plainte formelle venant de la part du père d’un élève fréquentant un collège d’un faubourg de la capitale. Il soutient que des élèves des grandes classes (Grades 11, 12 et 13) fument dans les bus d’école. Selon ce parent, le chauffeur et le receveur ne feraient rien pour empêcher ça. Le Traffic Manager de l’UBS a promis d’agir.

Vishen (prénom modifié), habitant un village du Nord, explique que depuis la rentrée, plusieurs étudiants de Grade 7 ont informé leurs parents que les grands, allant du Grade 11 (Form V) aux Grades 12 et 13 (HSC), fumaient dans les bus d’école. Plusieurs parents ont ainsi rapporté le cas à la direction du collège. « Mon fils fréquente un collège  dans la périphérie de Port-Louis. Il voyage, après les heures de classe, dans le bus allant vers Vallée-des-Prêtres, comme bon nombre d’étudiants. Mon fils m’a raconté qu’un groupe d’élèves assis à l’arrière du bus fument tous les jours. Bien que nous ayons pris la peine de rapporter le cas à la direction de collège depuis le début de l’année, la situation n’a pas changé. Bien au contraire, J’ai appris qu’un chauffeur du bus de la compagnie aurait menacé les petits de Grade 7 de leur interdire l’accès dans le bus s’ils rapportaient cette affaire à la direction du collège », explique Vishen.

Le père de famille déplore les agissements du chauffeur d’autobus. « Comment un receveur peut-il autoriser des élèves, dont la plupart sont des mineurs, à fumer dans un autobus d’école ? Nous avons rapporté le cas mais le scénario continue et les élèves fument toujours. À croire que le chauffeur et le receveur permettent de tels actes dans le bus. Je me suis aussi rendu au siège de l’UBS pour déposer une plainte et, sur place, on m’a informé que le chauffeur et le receveur passeront devant un comité disciplinaire. Mais le problème reste entier », martèle-il.

Comité disciplinaire

Le Traffic Manager de l’United Bus Service (UBS) indique être au courant de ce cas. « Nous avons reçu un courriel de l’administration du collège et nous avons aussitôt enclenché une enquête. Comme nous l’avons déjà expliqué au parent d’élève, le chauffeur et le receveur passeront devant un comité disciplinaire qui aura lieu un jeudi. La date a déjà été fixée. Ils seront présentés à un comité disciplinaire que nous tenons tous les jeudis », dit-il.

Et de poursuivre : « À l’UBS, nous considérons toutes les plaintes. Nous opérons pour au moins 175 écoles par jour, imaginez-vous le nombre de plaintes que nous recevons. Au niveau de la direction, il y a des directives qui sont données aux employés de l’UBS. Si les élèves fument dans le transport en commun ou si la situation dégénère, le chauffeur et le receveur ont le droit d’aller au poste de police. Toutefois, dans un premier temps, nous demandons aux employés d’identifier l’élève et de le rapporter à l’établissement scolaire concerné.» Le Traffic Manager de l’UBS a aussi précisé qu’un employé d’autobus, « que ce soit un chauffeur ou un receveur, n’a pas le droit d’empêcher un élève de voyager par le bus. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !