Magazine

Des espaces culturels et créatifs pour l’art

Des espaces culturels

Les espaces créatifs et culturels offrent un pied-à-terre aux artistes. Généralement libres d’accès, ils leur permettent de s’exprimer et de promouvoir leurs œuvres. Reportage sur leur recrudescence.

Creative Park de Beau-Plan : l’art et la créativité

Creative Park de Beau-Plan : l’art et la créativité

La culture et la création sont le ciment d’une société. Elles apportent des émotions, des expériences et contribuent à façonner l’histoire d’un pays et de son peuple. Novaterra s’est engagé pour la culture à travers le sponsoring d’événements culturels tels qu’Ile Courts ou Kaz’Out, mais a souhaité aller plus loin en créant un Creative Park au cœur de Beau-Plan. Cet espace a pour vocation d’offrir une plate-forme de création aux artistes, créateurs, designers et artisans mauriciens et étrangers.

« Nous nous sommes rendu compte que de nombreux créateurs mauriciens travaillent seuls, chez eux, car ils n’ont pas les moyens de louer un studio ou un espace de création. Ils ont, par conséquent, peu de frottements avec d’autres créateurs dans leur processus de création », explique Emeric Vigier de Latour, Communication Manager.

Cet espace, premier projet de ce genre dans l’île, donne l’occasion à des acteurs de l’industrie créative de se retrouver dans un espace unique et de rencontrer d’autres artistes. Ils bénéficient d’un cadre qui leur permet de développer leurs activités respectives. Novaterra est l’acteur majeur de futurs développements immobiliers dans la région de Beau-Plan, notamment avec le projet de la Smart City.

Creative Park de Beau-Plan : l’art et la créativité

« La culture doit être accessible à tous. Il est primordial pour un pays que ses habitants puissent bénéficier des développements artistiques et culturels. Au-delà de l’enrichissement et de l’ouverture d’esprit que ce secteur peut apporter à un pays et à ses habitants, il est un atout essentiel pour le développement », dit-il.

Le Creative Park de Beau-Plan accueille l’artisan joailler Forbes Mavros. Le Workshop est un espace hybride. Il propose un « co-working » créatif, des espaces de création pour des cours ou des ateliers de différentes disciplines artistiques. C’est un espace libre pour des rendez-vous ou pour travailler. Le Studio, un atelier de danse, accueille enfants et adultes durant la semaine pour des cours de danse classique, modern jazz ou contemporain.

Et Emeric Vigier de Latour d’annoncer : « Nous travaillons également sur un projet de résidence artistique entre le continent africain et Maurice sur du long terme, qui devrait voir le jour au premier trimestre 2019. »

L’atelier Art pour Tous : faire vivre l’art

L’atelier Art pour Tous : faire vivre l’art

L’atelier Art pour Tous est un espace de vie pour les artistes. C’est un espace pour faire vivre l’art afin de pouvoir en vivre. Fondé il a quatre ans à l’initiative d’Olga Harem Sanglé-Ferrière, avec ses amies Alix Henry, Yvonne Raflerai et Françoise Nozaïc, il s’installera d’abord au Mont-Choisy le Mall. Il bénéficiera ensuite d’un espace dans le Hub à travers la compagnie Gaz Carbonique l’année dernière.

« Cet atelier à but non lucratif, comme son nom l’indique, propose de rendre l’art accessible à tous. Et nous recevons régulièrement des personnes de toutes les couches sociales qui s’intéressent à l’art », fait observer Olga Harem Sanglé-Ferrière. C’est un espace artistique pour créer, mais aussi pour partager une passion commune aux enfants et adultes.

Le lieu se transforme aussi en galerie pour accueillir différentes expositions. « Nous voulions démocratiser l’art et le mettre à la portée de tous », explique-t-elle. Les artistes de tous bords se retrouvent dans cet espace. « Nous avons aussi le soutien d’artistes-peintres d’expérience : Yves David et Riaz Auladin, entre autres, qui nous soutiennent depuis l’ouverture en animant des ateliers », ajoute-t-elle.

Les artistes proposent des ateliers de peinture à l’huile, d’aquarelle, de peinture chinoise, de pastel sec, de peinture sur verre, des initiations au yoga, entre autres.

L’espace accueillera bientôt des conférences-débats autour de l’Histoire vivante, le mardi 20 novembre à 18 heures, sur le thème Étudier la Première Guerre mondiale a-t-il encore un sens aujourd’hui ? Et le mardi 11 décembre à 18 heures, Pourquoi le peuple américain a-t-il choisi Trump et pourquoi maintenant ?

Caudan Arts Centre : à la quête de talents

Caudan Arts Centre
Le Caudan Arts Centre ouvre ses portes le 1er décembre.

Le Caudan Arts Centre, un projet d’envergure, ouvre ses portes le 1er décembre. « Ces dernières années nous ont permis de voir que les Mauriciens ont un penchant pour les événements culturels – ce qui pousse les entreprises à investir dans la culture », indique Ashish Beesoondial, Theater Manager. Selon lui, il y a aussi une prise de conscience que l’industrie culturelle peut avoir un énorme potentiel.  

« Le Caudan Arts Centre est la troisième phase de développement du Caudan. Le Caudan a toujours soutenu l’art et la culture et avec l’Arts Centre, nous faisons un grand pas dans cette direction. Nous voulons qu’il soit un espace pour l’art, les artistes et le public. Le choix de faire construire un Arts Centre pour la première fois à Maurice a beaucoup de mérite. C’est le symbole d’un avenir créatif et pour aider à bâtir le pays. »

Le Caudan Arts Centre ouvre ses portes le 1er décembre.

Pour le Theater Manager, l’accès à la culture doit être démocratique et démocratisé. « Avec le soutien de partenaires publics et privés, je pense que les espaces culturels doivent rendre la culture accessible à un grand public. Pas uniquement pour des spectacles, mais aussi pour participer à une activité créative. La culture et la créativité sont dans l’ADN de tout le monde. »

Une panoplie d’événements culturels et artistiques attendent le public, dès l’ouverture du centre à travers une programmation éclectique. Elle va toucher toutes les formes d’art, avec des artistes internationaux et locaux. Il y aura également des cours et des ateliers pour tous les âges, pour créer plus d’engouement pour les arts.

Les finalistes de Caudan Live se produiront le jour de l’ouverture. Au programme, Porgy Ek Bess – un spectacle musical revisité, une adaptation entièrement en Kreol, des spectacles pour les enfants et pour un public familial comme The Magic Chef (spectacle de magie d’Australie) et Les Contes à la Perrault (spectacles de marionnettes de l’île de La Réunion) en décembre.

Dock13 : carrefour d’échanges

Dock13 : carrefour d’échanges
Le Dock13 est un nouvel espace créatif et culturel.

Dock13 est un nouvel espace créatif et culturel. L’ouverture officielle a eu lieu le 12 octobre. Ce hangar de près de 700 m2 a été aménagé de façon permanente en un espace d’exposition et d’événements, avec une touche de modernité accueillante et à la fois hors du temps, entre les murs en pierre face à la rade de Trou-Fanfaron.

The Third Dot, Bacchanale, The Gourmet Emporium et EKLA ont joint leurs forces pour donner vie à ce projet. « Nous avons souhaité un lieu où il fait bon venir passer du temps, où le visiteur fait de multiples découvertes : art, vin, dîner et design, dans un cadre atypique. L’idée est de convertir un vieux dock face à la rade de Trou-Fanfaron en un espace vivant. Le modèle est un peu alternatif, avec des événements constants, des présentations d’artistes locaux et régionaux, des accrochages en mouvement, des ateliers d’artistes, des regroupements d’éditeurs et de designers de mobilier contemporain, des dégustations de vins d’exception, des pop-up cuisine et des rencontres gastronomiques », explique Alicia Maurel, de The Third Dot.

L’idée est de convertir en un espace vivant un vieux dock face à la rade de Trou-Fanfaron.
L’idée est de convertir en un espace vivant un vieux dock face à la rade de Trou-Fanfaron.

Elle fait ressortir que les œuvres sont produites pour le dock. D’ailleurs, l’espace est aussi ouvert pour découvrir les pièces exposées. L’entrée est libre.

« Pour l’ouverture, Daniel de Robillard a créé du mobilier et des objets design pour EKLA autour de trois thématiques : mer, terre et ciel. Les scénographies EKLA incluent une sélection de designers et d’éditeurs étrangers, tels Red Edition Paris, Patricia Urquiola pour Moroso, ainsi que des pièces de leur collection M’Afrique, Japser Morrison pour Magis, des pièces design qui ont un savoir-faire et une signature résonnant avec l’art de vivre mauricien » ajoute, pour sa part, Shenaz Currimjee de Robillard de EKLA.

Long Beach : la part belle aux artistes

The Passage, au Long Beach, fait la part belle aux tableaux, mais aussi aux objets artistiques originaux.
The Passage, au Long Beach, fait la part belle aux tableaux, mais aussi aux objets artistiques originaux.

Long Beach, hôtel 5-étoiles à Belle-Mare, met en vedette la scène artistique contemporaine mauricienne, en collaborant avec des artistes locaux et internationaux. Après Morgan Pearson, Jimmy Cadet, Chloé Ip, Djuneid Dulloo et VAST, Long Beach accueille Christophe Rey du 22 novembre au 17 décembre.

Djuneid Dulloo est un des artistes ayant participé au programme du Long Beach.
Djuneid Dulloo est un des artistes ayant participé au programme du Long Beach.

C’est dans le cadre de son programme d’artistes résidents. Le programme a lieu en collaboration avec la plate-forme curatoriale The Third Dot, qui développe et promeut des projets interculturels dans les domaines de l’art et du design à travers un réseau d’artistes, de marques et d’espaces d’exposition.

De plus, un nouvel espace de vie et de culture a vu le jour au Long Beach en septembre 2017. The Passage fait la part belle aux tableaux, mais aussi aux objets artistiques. Une centaine d’œuvres met en avant vingt-huit artistes, qui sont les porte-parole de la génération des artistes mauriciens contemporains. Ces espaces sont ouverts au public.

IFM : espaces de résidences et de répétitions

Les Frères Joseph ont répété à la galerie de l’IFM, en vue de leur spectacle « Disel ».
Les Frères Joseph ont répété à la galerie de l’IFM, en vue de leur spectacle « Disel ».

L’Institut français de Maurice (IFM), à Rose-Hill, accueille et promeut les créations contemporaines françaises et mauriciennes. Il encourage les échanges artistiques par un programme riche de résidences dans les domaines des arts plastiques, du théâtre et de la musique. Il favorise la circulation des œuvres et des artistes entre la France, l’océan Indien et l’Afrique. Il accompagne et soutient les artistes locaux dans leurs projets avec la France et l’espace francophone.

L’IFM met des espaces de résidences et de répétitions à la disposition des artistes. Il suffit d’en faire la demande et les lieux sont offerts selon la disponibilité. Les Frères Joseph, par exemple, ont répété à la galerie de l’IFM, dans le cadre de leur spectacle Disel, avant les jeux de la Francophonie. De plus, des artistes et des professionnels peuvent profiter des espaces de l’IFM pour en faire un lieu de réunion.

Depuis son ouverture, il y a 40 ans, l’IFM s’est affirmé comme un lieu d’émergence des nouvelles écritures artistiques. La programmation est principalement axée sur l’accueil des jeunes talents de la scène française actuelle. Des personnalités qui ont marqué et qui marquent encore la scène artistique internationale sont aussi reçues. En sus de cela, l’IFM organise de nombreuses manifestations dans toutes les disciplines artistiques : musique, cirque, danse, jazz, théâtre et arts visuels.

Hennessy Park Hotel : une plate-forme d’expression culturelle

Hennessy Park Hotel

Depuis 2011, le Hennessy Park Hotel, à Ébène, se donne pour mission de promouvoir l’art et la culture. « Le Hennessy Park Hotel a noué des partenariats forts avec les acteurs de la scène artistique locale, faisant de lui un acteur dynamique, ouvert et sincère de la promotion de l’art et de la culture mauricienne. Le public et les artistes se rencontrent et le lieu devient ainsi une plate-forme d’expression culturelle », explique Julien Glannes, directeur du Hennessy Park Hotel.

Il ajoute qu’en empruntant le nom fort de Hennessy, ancien gouverneur de l’île Maurice, dont le credo consistait à dire que les trois grandes conditions du succès sont l’audace, l’audace et encore l’audace, l’hôtel a pris le pari de mettre en avant un concept avant-gardiste pour faire découvrir la richesse de l’art mauricien dans sa diversité.

En 2015, l’hôtel a inauguré une librairie entièrement dédiée aux auteurs mauriciens et aux auteurs étrangers que l’île a inspirés. « Cet espace de culture, qui porte le nom de Petrusmok, roman d’un des écrivains les plus mythiques, Malcolm de Chazal, est un lieu unique où on peut acheter un beau livre. C’est aussi un endroit d’échanges, de réflexion autour de thèmes divers qui accueille régulièrement les auteurs pour des conférences et des débats », dit-il.

Par ailleurs, toutes les semaines, de nombreuses expositions, des concerts lors des fameuses soirées du Backstage ou des lancements de livres, entre autres, se succèdent. Aujourd’hui, le monde de l’art et de la culture considère que le Hennessy Park Hotel est un lieu abritant la création artistique mauricienne. La majorité des événements est gratuite et ouverte au public.