Live News

Des enfants utilisés comme mules interceptés à l’aéroport : ils disent ignorer qui a fait leurs valises

Christina Léonce et Jim Lefou La mère Christina Léonce et Bryan Miguel qui étaient venus récupérer les enfants à l’aéroport ont été arrêtés.

2 310 plaquettes de Subutex, estimées à Rs 3,4 millions, ont été saisies sur deux enfants âgés de 6 et 9 ans à l’aéroport de Plaisance. C’était lors d’un exercice de vérification des bagages des passagers dans le hall d’arrivée, à 5 h 30, le samedi 11 mai. Ces enfants voyageaient seuls sur le vol MK 045 en provenance de Paris.

2310 plaquettes de Subutex et 178 plaquettes de Tramadol ont été mis hors circuit. Cette drogue a été découverte dans les bagages de deux enfants de six et neuf ans, qui revenaient de Paris. C’est à la suite d’un exercice de vérifications aux rayons-X que les autorités ont découvert le pot aux roses.

Christina Léonce, 35 ans, la mère des enfants, et un de ses proches, un dénommé Bryan Miguel, 43 ans, ont été arrêtés par l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu). Ils s’étaient présentés au hall d’arrivée de l’aéroport pour récupérer les enfants.

C’est après un séjour de 10 jours en France que les deux enfants sont rentrés à Maurice, le samedi 11 mai. Vu leur jeune âge, ces habitants de Roche-Bois avaient été pris en charge par des hôtesses de la compagnie d’aviation nationale.

Lors d’une vérification de leurs bagages, les éléments de la Custom Anti Narcotics Section (Cans) de la Mauritius Revenue Authority (MRA) ont été intrigués par la présence de plusieurs objets rectangulaires. Ces formes sont connues des douaniers et des éléments de l’Adsu. « Nou fini kone ena tablet konprime », explique une source proche.

Après vérifications, 33 boîtes contenant chacune 70 plaquettes de Subutex, 128 plaquettes de Tramadol et 48 plaquettes d’Amoxicilline ont été découvertes. Les autorités ont immédiatement compris que les deux garçonnets, qui avaient quitté le pays le 1er mai, ont été utilisés comme mules. Interrogés par les policiers et les douaniers, les enfants n’ont pu dire qui avaient fait leurs bagages après des vacances chez leur grand-mère.

Des proches dans le collimateur de l’Adsu

Des proches parents des enfants mules feront l’objet d’interêt pour les enquêteurs de la brigade anti drogue. Cela après la saisie d’une cargaison de subutex dans des jouets wui se trouvaient dans les baggages de deux enfants en bas age à l’aeroport de Plaisance. L’enquete de l’Adsu devrait voir l’interpellations de plusieurs membres de la famille dans le jours qui viennent.


Les enfants remis à la CDU

Christina Léonce, la mère des petits, et Bryan Miguel, venus les chercher à l’aéroport de Plaisance, ont été tout de suite placés en état d’arrestation. Les enfants, eux, ont été remis à la Child Development Unit (CDU). Pendant les prochains jours, ils seront sous la responsabilité des officiers de cette instance. La police, avec l’aide des éléments de la CDU, devrait trouver une formule pour obtenir un maximum d’informations sur cette drogue.


Sur la liste rouge

L’adresse des enfants n’a pas laissé insensibles les éléments de la Cans et de l’Adsu présents à leur arrivée. Leur lieu de résidence, soit Roche-Bois, a éveillé les soupçons des enquêteurs, qui avaient la « Subutex Connection » dans leur viseur depuis plusieurs années. Les deux enfants, issus de la même mère, mais de pères différents, avaient été placés sur la liste rouge avant l’atterrissage de l’avion, soit peu après une inspection de la liste des passagers.


Rita Venkatasawmy, l’Ombudsperson for Children considère l’affaire d’une «extrême gravité»

L’Ombudsperson for Children, Rita Venkatasawmy, a tenu à réagir. Rita Venkatasawmy considère que cette affaire est « d’une extrême gravité » et dit se tenir informée de la situation. « Il ne faut pas stigmatiser ces enfants qui vivent une situation très difficile », a-t-elle fait ressortir. Rita Venkatasawmy a affirmé « que c’est la première fois qu’un tel scénario se produit à Maurice ». « Ce n’est pas normal que des adultes se servent d’enfants de cette façon », a-t-elle aussi soutenu sur les ondes de Radio Plus.


L’ASP Sooben : «Cela fait peur et fait réfléchir»

« Cela fait peur et fait réfléchir de voir que des enfants sont utilisés comme mules par des trafiquants de drogue.» Propos de l’assistant surintendant de police (ASP) Thegarajan Sooben, responsable de la brigade antidrogue à l’aéroport. Selon le patron du bureau de la brigade antidrogue basé à l’aéroport, cette pratique est une première. Selon le policier, les enfants, ont été interpellés, samedi matin, après leur passage dans le Red Channel. Ils étaient, comme c’est la coutume, accompagnés par des hôtesses.

L’ASP Sooben explique que pour des besoins de vérifications de leurs bagages, les enfants avaient été dirigés vers le Control Room de l’Adsu. « Des produits suspects ont été repérés et la fouille a confirmé qu’il s’agissait d’une grande quantité de Subutex », dit-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income