Xplik ou K

Des eaux usées empestent la région

Ministère du travail Des eaux usées proviennent de deux dortoirs qui accueillent des travailleurs de deux compagnies différentes.

Une jeune fille qui se marie dimanche (11 août) se trouve dans une impasse. Alors qu’elle attend des centaines d’invités, elle se demande comment elle va les recevoir alors que les alentours dégagent une odeur nauséabonde. 

Depuis quelques semaines, le lieu où habite la future mariée empeste. Cette puanteur insupportable est causée par des eaux usées qui débordent des toilettes de deux dortoirs qui accueillent des travailleurs de deux compagnies différentes de construction.

Le problème est situé à John Kennedy Road, 9e Mile, Triolet. La fiancée, rouge de honte, a sollicité l’aide de Prakash Manaroo, conseiller du district de Pamplemousses et personnalité décorée (MSK). Depuis, ce dernier se démène pour venir à la rescousse de la plaignante. « J’ai frappé à toutes les portes. Mais jusqu’ici rien n’a été fait pour assainir l’environnement à John Kennedy Road. Comment accueillir des invités dans ces conditions ? Je me demande même comment font les gens pour arriver à vivre avec cette puanteur ! », déclare-t-il.

Il rapporte qu’il a contacté la Wastewater Management Authority (WMA) mais cette instance lui a fait comprendre qu’elle ne peut intervenir car la région n’est pas connectée au système de tout-à-l’égout. Le conseil de district également dit ne pas être concerné par cela.

La seule solution, c’est le pompage.

En fait, les deux institutions qui sont concernées, d’une manière ou d’une autre, par ce problème sont le ministère de la Santé et le ministère du Travail. Le ministère du Travail parce que le problème est lié à deux dortoirs. Comme l’explique Prakash Manaroo, c’est la responsabilité des deux compagnies qui gèrent ces dortoirs de maintenir l’hygiène.

Au niveau du ministère de la Santé, le responsable de la région a déclaré qu’il allait mettre tout en œuvre pour que le pompage soit effectué régulièrement par les responsables de ces deux dortoirs.

Selon les informations obtenues auprès du ministère du Travail, l’une des deux compagnies ne coopère pas pour les dépenses de pompage. Seule l’autre participe mais selon des chiffres que nous avons obtenus, il y a des factures de pompage de près de Rs 500 000 qui demeurent impayées.

« Si le problème était situé à l’intérieur des dortoirs, le ministère du Travail serait intervenu. Mais le problème est situé à l’extérieur. Cela relève de la santé publique. Cette affaire concerne donc le ministère de la Santé », insiste Leevy Frivet, attaché de presse du ministère du Travail.

Se pourrait-il qu’on voit tous les invités au mariage avec un masque ou du moins un mouchoir autour du visage pendant les trois jours des célébrations ? Toutefois on garde l’espoir qu’on arrivera à trouver une solution pour rendre l’atmosphère plus respirable.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective