Actualités

Des constructions illégales sur des terrains agricoles

Photo d’illustration

Nombre de Mauriciens construisent des bâtiments sur des terrains à bail que le ministère de l’Agro-industrie loue pour la culture vivrière. Le gouvernement compte reprendre ces terres aux contrevenants.

La Land Use Division, département au sein du ministère de l’Agro-industrie, gère 4 547 parcelles de terres agricoles d’une superficie de 9 762 arpents, y compris les terrains acquis dans le cadre de l’accord avec la Mauritius Sugar Producers Association. Un proche du dossier indique qu’il y a eu un laisser-aller dans le passé et qu’il est grand temps « de reprendre les choses en main ». « Ces terres seront reprises et réallouées à ceux qui souhaitent s’engager dans la culture vivrière », dit-il.

Si au 30 septembre 2017, on dénombrait 14 constructions illégales, une année plus tard soit le 31 octobre 2018, il y en avait 11. Trois de ces constructions sont en train d’être régularisées. « Un comité a été mis sur pied pour traquer ces constructions illégales et le ministère va prendre les mesures qui s’imposent », indique notre source.