Live News

Des «bébés robots» utilisés pour contrer les grossesses précoces 

Des adolescents prenant dans leurs bras des «bébés robots» dans une école de Caldas, ville de Colombie

La mairie de Caldas, ville de Colombie, a trouvé une méthode différente pour freiner les grossesses précoces : l'utilisation des «bébés robots» !

Le « bébé robot » est un simulateur de bébé en caoutchouc équipé d'un dispositif électronique. 

Les simulateurs sont programmés pour se comporter comme un nouveau-né. Ils crient pour être nourris, quand leurs couches ont besoin d'être changées ou pour être réconfortés.

Reprenant une initiative développée dans au moins 89 pays, les autorités l'ont intégré dans leur projet socio-éducatif. Elles proposent aussi des ateliers, un travail en famille et des cours d'éducation sexuelle.

«Grâce à cette stratégie, nous avons réussi à diminuer fortement le nombre de grossesses adolescentes», précise le secrétaire municipal de la Santé, Juan Carlos Sanchez. Le programme est destiné aux jeunes des deux sexes. 

Selon les autorités, les parents apprécient l'initiative, bien que certains se soient opposés aux cours d'éducation sexuelle estimant qu'ils pouvaient avoir un effet incitatif.

En 2017, quand le programme a été lancé, la municipalité enregistrait 168 grossesses de jeunes filles de 13 à 19 ans, puis 141 l'an dernier, selon le responsable.

Le hic, selon une étude publiée par la revue scientifique The Lancet en août 2016, les adolescentes qui participent au programme des «bébés robots» peuvent en fait tomber plus fréquemment enceintes que les autres.

En Colombie, 19,8% des bébés nés en 2018 étaient de mères âgées de 10 à 19 ans, selon le service national des statistiques. 

AFP

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !