Live News

Dernière participation aux débats budgétaires : standing ovation pour SAJ qui s'en est pris à l'opposition et a défendu le CP lors de son discours

Sir Anerood Jugnauth a précisé que c’est sa dernière participation à des débats budgétaires car il prend sa retraite de la politique à la fin du mandat du gouvernement MSM-ML. Il a cependant fait ressortir qu’il serait toujours présent sur le terrain. Le ministre Mentor prenait la parole au Parlement ce vendredi 21 juin dans le cadre des débats budgétaires. Il a été acclamé par les membres de la majorité à la fin de sa longue intervention et a eu droit à une standing ovation. 

Au début de son discours, le ministre Mentor est revenu sur la polémique entourant l'affaire dite Nobin/Brasse. Sir Anerood Jugnauth précise qu’en septembre 2016, le Passeport and Immigration Office (PIO) avait délivré un «restricted mauritian passport» à Mike Brasse qu’il devait rendre à son retour de l'île de la Réunion.  Il souligne qu’à l’époque Mike Brasse avait un casier judiciaire vierge. 

Sir Anerood Jugnauth a indiqué qu’en novembre 2016, Mike Brasse a voyagé sans avoir informé le PIO. Selon le ministre Mentor, le Commissaire de Police l'a assuré qu’il n’a jamais fait ni reçu d’appels dans cette affaire et qu’il n’a jamais donné des instructions pour délivrer un passeport.

Comment donc un Premier ministre responsable aurait pu exiger la démission du Commissaire de Police ? s'est demandé sir Anerood Jugnauth en balayant d’un revers de main les critiques formulées contre Pravind Jugnauth.

Le ministre Mentor a également commenté l’avis consultatif de la Cour internationale de justice (CIJ) sur les Chagos et a précisé qu’une «technical and scientific presentation» sera faite devant les Nations-Unis. 

Sir Anerood Jugnauth a ensuite fait l'éloge du Premier ministre et a été très sévère envers le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam. Il est revenu sur l’expression utilisée par le leader des rouges, qui a qualifié le Budget 2019-20 de «panadol» et a souligné que Navin Ramgoolam vit dans un monde «fantasmagorique».

Lors de son intervention, le ministre Mentor a fait une remarque qui n’a pas plu aux députés rouges, surtout à Arvin Boolell. Toujours se référant à Navin Ramgoolam il a précisé : «…his late father told me…pa les Navin fer politik, zur li fer politik samem pu pli gran maler sa pei la». Et d’ajouter que Navin Ramgoolam «proved the father right».

Sir Anerood Jugnauth n’a pas manqué d’égratigner les autres membres de l’opposition, notamment Xavier-Luc Duval et Paul Bérenger, qu’il a traité de «prophètes de malheur». Il a également fait état de tous les projets réalisés pour la police et a précisé que le taux de criminalité a diminué. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !