Actualités

Depuis vendredi : l’équipe de la NICU de Flacq au chevet de Cléanne

Le Dr Husnoo avait rendu visite à la petite Cléanne. | Crédit photo : Jameer Yeadally

Cléanne Papillon va séjourner encore quelques semaines à l’hôpital de Flacq. Même si son état de santé est « stable », elle doit apprendre à respirer par elle-même. C’est ce qu’a expliqué le Dr Munsur Takun, consultant en charge au département pédiatrie et Neonatal Intensive Care Unit (NICU) de l’établissement.

Tous sont unanimes, Cléanne est un bébé « miraculeux » qui a survécu grâce à l’audace de l’équipe médicale Narayana de Bangalore en Inde. Compte tenu de la complexité et surtout de la rareté d’un tel cas, ils ont accompli un exploit. Maintenant que le bébé est à Maurice, il échoue à l’équipe médicale de la Neonatal Intensive Care Unit (NICU) de l’hôpital de Flacq d’assurer sa survie. Elle devra aussi faire en sorte qu’elle n’ait plus besoin d’une assistance respiratoire et qu’elle arrive à s’alimenter autrement que par un tube.

Selon le ministre de la Santé Anwar Husnoo, qui lui a rendu visite quelques heures après son admission, son état de santé est « stable ». « Valeur du jour, nous sommes satisfaits de la condition du bébé. Elle semble être bien et nous devons continuer avec les traitements que nous lui administrons afin de la stabiliser », a-t-il expliqué face à la presse. Mais son état de santé doit être évalué régulièrement pour décider si d’autres interventions sont nécessaires, selon lui. Mais il espère qu’elle pourra rentrer chez elle dans les semaines à venir. 

Depuis sa naissance, Cléanne n’a connu que le milieu hospitalier. Reliée par le thorax avec sa sœur Cléa, elles ont dû s’envoler pour l’Inde pour subir plusieurs interventions chirurgicales en vue de les séparer. Mais seule Cléanne a survécu, compte tenu du fait que sa sœur dépendait d’elle pour vivre.

Selon le Dr Takun, tout sera mis en œuvre afin que Cléanne puisse retrouver son autonomie. « À moyen terme, on veut arrêter son alimentation à travers le tube qui est dans sa gorge. Et, dans un deuxième temps, nous devons l’habituer à avoir le réflexe d’avaler. Mais cela va lui prendre quelques semaines », a-t-il expliqué. 

Selon le ministre Anwar Husnoo, qui est pédiatre de formation, la fillette présente de bonnes dispositions. Il y a des interactions entre le personnel soignant et c’est bon signe, selon lui. 


La joie de Marie-Hélène Papillon

Marie-Hélène Papillon est heureuse. Elle a pu retrouver sa fille après de longs mois. « Je suis heureuse de retrouver ma fille. C’est miraculeux », a-t-elle affirmé. Afin de l’aider à nouer les liens avec sa fille, des aménagements ont été faits au département de la NICU afin qu’elle puisse rester à l’hôpital. 

Après avoir subi une césarienne pour la naissance de bébés siamois, elle n’a pu faire le voyage pour les accompagner suivant les recommandations de ses médecins. C’est son époux Ian qui les a accompagnées pour ce périple incertain, car les chances de survie étaient minces. L’opération s’est cependant bien passée mais l’autre sœur n’a pas survécu à l’intervention. Père et fille sont ainsi rentrés au pays le vendredi 31 mai.

Le Dr Ashley D’Cruz à Maurice

L’équipe médicale du Dr Ashley D’Cruz, celui-là même qui a été responsable de l’interventions chirurgicale en Inde, sera à Maurice le 19 juin prochain. Une visite à l’hôpital de Flacq est prévue afin d’évaluer l’état de santé de Cléanne et de la marche à suivre pour la suite de ses traitements. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !