Actualités

Dépossession des terres : Clency Harmon maintient sa grève de la faim 

Clency Harmon

Cela fait déjà quatre jours depuis que Clency Harmon a entamé sa deuxième grève de la faim. Le porte-parole de l’Association justice, réparation et restitution, qui plaide pour la création d’un tribunal foncier qui traitera des cas de dépossession de terres, affirme qu’il ne compte pas baisser les bras de sitôt. « Je ne bougerai pas tant qu’on n’aura pas obtenu satisfaction. Les 300 familles de notre association attendent toujours de voir la lumière au bout du tunnel », a soutenu le gréviste qui s’est installé sur le parvis de l’église Immaculée Conception, à Port-Louis, depuis le vendredi 27 septembre 2019.  

Il dit espérer que ce tribunal sera mis sur pied et que les recommandations de la Commission Justice et Vérité soient appliquées avant les élections générales. « Nous avons tenté d’ouvrir des négociations avec le gouvernement, mais il n’y a pas eu de retour. Il a le devoir moral de rectifier le tir. Nous demandons qu’il respecte sa promesse. Sinon son image sera ternie. Trouvons un consensus et finissions en une fois pour toutes. Nous avons entendu dire que le Parlement sera bientôt dissous. Si cela venait à être vrai, ce ne serait pas juste à notre égard », a ajouté Clency Harmon, qui est accompagné de Raoul Périchon et Gervais St Lambert, deux autres grévistes et membres de l’association. 

Me Rajen Narsinghen, le consultant juridique de l’association, estime que le gouvernement a eu amplement le temps de remplir son contrat. « Il a la responsabilité morale et légale de passer cette loi avant la dissolution du Parlement », a expliqué l’homme de loi.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !