Live News

Départ raté pour le Metro Express

La mise en opération du Metro Express accuse du retard. Après le « soft launch » du 30 septembre, il était prévu que les Light Rail Vehicules (LRV) soient accessibles au grand public pendant tout le mois de novembre. Les opérations commerciales devaient débuter en décembre. Mais valeur du jour, Metro Express Limited (MEL) ne peut se prononcer sur la date du lancement des opérations commerciales.

Inaugurés en grande pompe le 30 septembre dernier, ce n’est que dans deux semaines que les Light Rail Vehicules (LRV) du Metro Express seront accessibles au grand public. Après ce soft launch, il était prévu que le public allait voyager gratuitement durant tout le mois de novembre et que les opérations commerciales allaient commencer en décembre. Mais force est de constater que ces échéances n’ont pu être respectées, malgré les différentes assurances données à ce moment-là. Metro Express Limited (MEL) est dans l’incapacité de préciser quand le trajet entre Rose-Hill et Port-Louis va être payant, tout en reconnaissant que le calendrier a été chamboulé. 

« On planifie pour être opérationnel au mois de décembre et le grand public pourra voyager gratuitement pendant un certain nombre de semaines. Par la suite, en temps et lieu, on commencera les opérations payantes », nous a-t-on expliqué du côté de MEL. L’organisme ajoute que les opérations gratuites à l’intention du grand public vont démarrer avec quatre LRV et que le nombre va être augmenté progressivement en temps et lieu. Ce qui renvoie donc à l’année prochaine la mise en opération commerciale du Metro Express. MEL précise aussi que les infrastructures ferroviaires ont déjà été complétées et que les travaux d’embellissement et de finitions seront complétés incessamment. Ce que confirme Larsen & Toubro. 

Une source proche du dossier explique que les travaux sur le tracé ont entièrement été complétés et que, depuis plusieurs semaines déjà, ce sont des travaux de déblayage et d’embellissement des sites qui ont été enclenchés. « Ce sont des travaux secondaires qui sont effectués, comme le nettoyage et l’embellissement des sites surtout au niveau de certaines stations, comme celle de Rose-Hill, qui reçoivent en ce moment une nouvelle couche de peinture », nous a affirmé notre interlocuteur. Parallèlement, il y a d’autres travaux secondaires qui sont en cours, comme la reconfiguration de certaines routes. Des travaux d’installation de drains entre la rue Malartic et le bureau du Central Electricity Board  de Rose-Hill sont aussi en cours et devraient être complétés sous peu. À la suite de quoi, la route Vandermeersch recevra une nouvelle couche d’asphalte.

Des travaux sont en cours depuis plus d’une semaine à Rose-Hill, pour refaire le rond-point et mettre de nouvelles délimitations routières pour faciliter le flot du trafic. Ailleurs, des feux de signalisations ont déjà été installés aux diverses intersections de la route et du chemin de fer pour régler la circulation, notamment aux rues Malartic, Révérend Lebrun, à l’ancien rond-point de Beau-Bassin, aux rues Pope Hennessy et Mgr Leen.

La première phase du projet en voie de finition, les regards sont désormais braqués sur la suite du tracé de Quatre-Bornes à Curepipe. Les travaux préliminaires sur la route Saint Jean, à Quatre-Bornes, vont commencer incessamment, nous a affirmé Nausheen Aullybux responsable de communication chez Larsen & Tubro. Cela sur le tracé prévu. Les travaux vont se faire par phases et des déviations sont prévues sur les routes parallèles et alternatives. Selon notre source, les habitants ont déjà été informés du calendrier des travaux, et un nouvel exercice de communication va être effectué bientôt.

Nouvelle configuration de la gare routière

Les utilisateurs de la gare routière de la Place Margéot, à Rose-Hill, découvrent peu à peu sa nouvelle configuration. Avec l’aménagement d’un espace de parking pour les autobus à Ebène, la gare routière ne sera plus qu’un quai d’embarquement et de débarquement des passagers, notamment pour les bus dont la destination finale est Rose-Hill. Pour les autres, ils vont continuer leur transit habituel en traversant la gare après avoir débarqué et embarqué de nouveaux passagers. Avec les travaux d’embellissement et l’installation des nouveaux lampadaires, les lieux semblent plus attrayants et sécurisants également. Cela en attendant d’autres travaux pour l’Urban Terminal de Rose-Hill. 

Cinq niveaux d’assurance

Le Metro Express a déjà obtenu les cinq niveaux d’assurance. C’est ce que nous a affirmé la cellule de communication de MEL. L’organisme indique également travailler avec diverses autorités pour exploiter son système de métro léger en toute sécurité.

Est-ce que Metro Express a obtenu son certificat de sécurité pour la mise en opération des LRV sur une base commerciale ?
MEL travaille en étroite collaboration avec les autorités concernées, spécialement avec la National Land Transport Authority (NLTA), en ce qui concerne le permis d’opération et toutes les autorisations nécessaires tout en tenant compte de tous les aspects de sécurité requis. D’ailleurs, nous avons déjà cinq niveaux d’assurance qui sont strictement suivis et ancrés dans nos systèmes et dans notre façon de travailler qui permettent de garantir la sécurité de notre système.

Quels sont les organismes qui ont été impliqués ?
La sécurité commence par la conception elle-même. La Singapore Corporation Enterprise (SCE) a conçu le modèle de référence en prenant en compte les meilleures pratiques de l’industrie ferroviaire. Le contracteur, L&T, dans le cadre du contrat d’ingénierie-approvisionnement-construction, a fait appel à une équipe d’experts, SYSTRA, société française expérimentée dans la conception de chemins de fer, pour réaliser la conception, y compris les aspects liés à la sécurité. 

De plus, L&T a effectué de nombreux contrôles, essais et vérifications dans le cadre des termes du contrat et normes internationales prescrites pour assurer la sécurité des infrastructures et des systèmes tout au long du cycle de vie du projet. Par exemple, les systèmes et les composants des LRV ont été inspectés et vérifiés par SGS Ltd, une société internationale de certification et d’essais.

RITES, notre superviseur, nous fournit toutes les assurances requises en vérifiant le design afin de garantir sa conformité avec les codes et les normes de sécurité, ainsi qu’en assurant une surveillance étroite de la qualité et des critères de sécurité des travaux, afin de contrôler la conformité durant la construction, la phase de pré-opération et de mise en service. Les représentants de RITES ont également été physiquement présents lors de ces tests, notamment les trains en Espagne et d’autres systèmes tels que le système de billetterie électronique  en Chine, etc.

La Singapore Corporation Enterprise (SCE), qui a conceptualisé l’ensemble du système, avait assuré des critères de sécurité efficaces dans la conception initiale et a également assuré, par le biais de sa gestion consultative des contrats, que la sécurité et la qualité soient intégrées tout au long du cycle de vie du projet, c’est-à-dire de la conception, le design détaillé, de l’exploitation et de la maintenance du projet.

Qu’en est-il de la formation du personnel ?
Depuis octobre 2018, la SMRT, l’un des opérateurs ferroviaires les plus réputés au monde, accompagne et forme le personnel de la MEL et aide à la préparation des procédures de sécurité, des manuels d’exploitation, des protocoles, etc., afin de préparer MEL à opérer le système. Le SMRT supervise aussi avec RITES et MEL, le fonctionnement des essais et autres tests associés avec le personnel de MEL. Cette entreprise travaille aussi en étroite collaboration avec toutes les autorités concernées telles que la police, les pompiers, le CEB, la Central Water Authority etc., ainsi que le ministère du Transport et la NLTA, qui collaborent tout au long des essais pour veiller à ce que nous soyons prêts à exploiter notre système de métro léger en toute sécurité.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019