Live News

Dénonciations d’abus de pouvoir : l’ICAC initie une enquête sur l’UTM 

ICAC

L’Université de Technologie (UTM) est toujours sous les feux des projecteurs. Cette fois-ci, la commission anti-corruption (Icac) s’en mêle. Tout a commencé par une lettre de dénonciations. Après avoir reçu une correspondance anonyme datant du vendredi 13 septembre dernier dénonçant un abus de pouvoir de l’ex-Officer in Charge de l’UTM, Kiran Bhujun, l’Icac a ouvert une enquête préliminaire. 

Dans la plainte à l’Icac, les dénonciateurs allèguent que Kiran Bhujun aurait commis un abus de pouvoir lorsqu’il occupait le poste d’Officer in Charge à l’UTM.  Ils invitent, ainsi, l’Icac à instituer une enquête par rapport à une récente nomination interne des préposés administratifs (Administrative Officers) à l’UTM.   

Dans leur lettre à l’Icac, les auteurs indiquent  que les postulants ont envoyé leur candidature après la publication interne d’une annonce de recrutement des Administrative Officers (AO) par l’UTM. Les candidats devaient passer un examen écrit et préparé par Kiran Bhujun. Ce dernier devait, selon les auteurs de la lettre, également corriger les questionnaires. « The written examination which consists of open ended questions only was corrected by Mr Kiran Bhujun himself and a few other management members who know the handwriting of applicants » .  

Sollicité pour sa version des faits, Kiran Bhujun, qui est actuellement directeur de l’Éducation tertiaire au ministère de l’Éducation, indique qu’il n’a rien à se reprocher dans cette affaire. Il affirme qu’il a toujours agi en consultation avec le conseil d’administration de l’UTM et qu’il sollicitait toujours l’aval du president du Board of Directors pour une quelconque décision prise.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !