Live News

Dénoncé par son ex-concubine dans un article : un ancien animateur perd son procès en appel contre Le Défi Plus

Ivan Desire Christian Mussoodee, un ancien animateur, estimait avoir été diffamé dans un article de presse. Cela alors que son ex-concubine, une Suissesse, l'a accusé dans le journal, de l’avoir séduite, pour ses millions de roupies. Débouté devant la cour intermédiaire le 3 octobre 2018, il a subi un deuxième revers en appel, devant la Cour suprême.

Il réclamait Rs ‪500 000 de dommages devant la cour civile intermédiaire. Cela, contre Le Défi Plus Ltée, le rédacteur en chef du journal, Ehshan Khodarbux et la compagnie qui imprime le journal, soit Femi Publishing Co Ltd. Cela, après un article paru dans l’édition du Défi Plus, du 25 avril au 1er mai 2009. Lui, c’est l’ancien animateur, Ivan Desire Christian Mussooddee, reconverti en Skipper. Celui-ci soutenait dans sa plainte que l’article « insinuait à tort qu’il était un escroc, qui s’était engagé dans une relation avec la Suissesse Christine Bastien, dans le but de lui soutirer une somme avoisinant les Rs 9 millions ». Sa plainte, rejetée par la cour intermédiaire le 3 octobre 2018, l’ex-animateur a fait appel du verdict. Et ce mercredi 22 septembre 2021, la Cour suprême a rejeté son appel.

Les juges David Chan Kan Cheong et Carol Green-Jokhoo, ont conclu qu’il n’y avait aucune faute d’appréciation de la part de la cour de première instance. Les juges ont statué que la magistrate de première instance, « est arrivée à la bonne conclusion en ce qu'il s’agit d’établir que l'article est un récit des faits rapporté par Mme Bastian ». Ils avancent que les preuves avancées lors du procès attestent que le journaliste (Vel Moonien) avait bien vérifié, à partir d’un document produit devant la Cour suprême et auprès du greffier, des informations contenues dans l’article.

Dans sa plainte devant la cour intermédiaire, Ivan Desire Christian Mussoodee, avance qu’il était un animateur bien connu dans le circuit du divertissement touristique. Cela dans la mesure où il a travaillé dans des hôtels de renom à Maurice pendant 10 ans.

Ivan Desire Christian Mussoodee a nié avoir reçu Rs 9 millions de la touriste Christine Bastian et qu’il la fréquentait uniquement dans le but de lui soutirer la somme.  Il a ajouté que c’est en 2006, qu’il avait rencontré la Suissesse, avec qui il a eu une relation amoureuse. Son intention était d’avoir une relation « sérieuse et durable ». Ils ont par la suite vécu en concubinage dans une maison à Mahebourg. Il a avancé qu’en 2008, l’attitude de sa concubine a changé et celle-ci a finalement épousé un autre homme.

En cour civile intermédiaire, l’ancien animateur dira être propriétaire d’un bateau que la Suissesse lui avait donné comme un « cadeau de Noël ». Il dira n’avoir pas acheté d’autres bateaux ou encore de maison avec l’argent que son ex-concubine lui avait donné, mais, qu’il se les est offerts avec ses propres économies et un emprunt de sa banque.

Sa version n’a pas convaincu le tribunal, qui a noté que Ivan Desire Christian Mussoodee percevait au moment des faits un salaire de Rs 35 000 comme unique source de revenu.

La Suissesse avait logé une plainte contre l’ex- animateur devant la Cour suprême pour lui réclamer Rs 3 millions. En cour intermédiaire, elle ajoutera qu’elle n’a pas réclamé chaque centime qu’elle avait donné à son ex-concubin mauricien.

Toujours en marge du procès, le journaliste Vel Moonien a dit avoir obtenu le chiffre de Rs 9 millions en se basant sur les chiffres apparaissant sur un document bancaire que le lui a remis la touriste. Le journaliste a affirmé que l’article était dans l’intérêt public car il y a eu plusieurs plaintes de femmes mures se faisant leurrer par de jeunes mauriciens travaillant dans le secteur touristique. Cela en vue de les soutirer de l’argent. Se faisant, cela contribuait à ternir la réputation de Maurice. Au moment des faits, l’animateur avait 33 ans et la touriste 50 ans.

Ci-dessous le jugement de la Cour suprême :

 

Dénoncé par son ex-concubine dans un article : un ancien animateur perd son procès en appel contre Le Défi... by Defimedia on Scribd

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !